Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 08:27
Dans le Futur la voiturette de Golf était légion

Dans le Futur la voiturette de Golf était légion

En 2016, on utilisait encore des machines pour accéder à un réseau. Oui !!! cela vous semble bien étrange, mais je le répète en 2016, il fallait aux français, un objet pour rentrer en communication avec leurs contemporains. Ils appelaient cela « Smart-Phone » mais ne téléphonaient déjà plus avec ce morceau de métal froid portant le nom d'une pomme. Ils aimaient « fêter le numérique » lors de grandes manifestations. Pour ce rendre à ces grandes foires, ils se déplaçaient physiquement, parfois dans les premières automobiles à propulsion électrique, c'était il y a fort longtemps. En 2016 on commençait à peine à imaginer un moyen autonome de transport. En 2016, les français commençaient seulement à reprendre goût au Futur et à l'imaginer. Un avenir meilleur grâce à la technologie. Le mot « Homme augmenté » débutait tout juste à être repris avant de tomber en désuétude. Qui aujourd'hui ne voudrait pas être amélioré ? et qui se séparerait de son exosquelette ?

LE Futur

En 2016, tout était encore très compliqué, il y avait encore beaucoup de paperasserie administrative, on payait encore massivement avec d'autres objets, ou du papier monnaie que l'on pouvait perdre ou se faire voler. En 2016 on commençait tout juste à comprendre l'importance de vivre en bonne santé en commençant pas se connaître soi-même et en se mesurant. En 2016, tout le monde voulait maigrir et envoyait ses milliers de données dénommées Big, dans « les nuages ». En 2016, certains politiques, et notamment des femmes commençaient à imaginer la démocratie et la « République Numérique », plus collaborative que le 49.3 utilisé à l'époque comme l'arme fatale. Le siècle n'avait que 16 ans, 16 ans de tâtonnement et d'expérimentation. Le Futur se dessinait lentement, trop lentement parfois pour les plus Geeks. J'avais oublié, que vous ne connaissiez pas ce terme. En 2016, un Geek désignait un homme souvent barbu, passionné de technologie. Je sais cela fait un peu ringard mais vous verrez, ce mot reviendra.

MON Futur

Il y avait cette grande fête annuelle, « Futur en Seine », où des potes se réunissaient en buvant des SPRITZ pour imaginer et construire une grande partie du monde d'aujourd'hui. Pourquoi "Futur en Seine" ? ne me demandez pas pourquoi ce festival populaire se nomme ainsi, je ne l'ai jamais su. Les historiens se battent encore pour déterminer l'origine de ce jeu de mots. Ici tout était ludique et franchouillard, à coté d'un FundTruck ou entre une partie de BabyFoot connecté et un apéro divinatoire. Ils imaginaient des tissus intelligents détectant les UV, des puces pour que les vaches vous préviennent au moment de vêler, ou des machines à cocktails automatisés que je n'ai jamais goûté. Lorsque toute cette belle quincaillerie tombait en panne, il suffisait d'appeler « où réparer.com ». En 2016, il y avait eu en France une coupe d'Europe de Football, qui expérimentait les premiers gazons intelligents alors que les toutes premières expérimentations sur des alvins de grenouilles promettaient avec efficacité de détecter la pollution des fleuves. En 2016 tout était balbutiement collaboratif et expérimentation joyeuse. Des enfants pouvaient créer leurs histoires aléatoires tandis que des artistes pouvaient peindre en 3D dans l'espace.

Rame, rameur, ramer

Rame, rameur, ramer

Créer son avatar était encore une expérience compliquée, rester sans bouger dans une cabine. Le plus surprenant reste à venir, avec la folie autour des lunettes immersives. Vous qui au moment de voir un film, n'avez aujourd'hui qu'à baisser vos paupières, dans ces années là, il fallait encore porter de grosses et affreuses lunettes. Elles étaient aveugles et déclenchaient facilement des vomissements mais vous faisaient déjà voyager et jouer dans des univers imaginaires hyper-réalistes. D'ailleurs en ce temps là, le spectacle était de regarder ses amis ramer, marcher, bouger avec ces drôles de lunettes. L'Homme de 2016 allait enfin pouvoir se désincarner, pour vivre des sensations uniques et exclusives. Ce festival durera encore plus de dix ans, je crois, avant sa totale dématérialisation, une place dans Paris porte son nom, avec au sol la marque de la main de tous les génies qui y passèrent. C'était le Futur, le Futur en Seine et c'était en 2016.

Un aperçu du Futur
Un aperçu du Futur
Un aperçu du Futur
Un aperçu du Futur
Un aperçu du Futur
Un aperçu du Futur
Un aperçu du Futur
Un aperçu du Futur
Un aperçu du Futur
Un aperçu du Futur

Un aperçu du Futur

Partager cet article

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article

commentaires