Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 19:24

OnRefaitLeMonde02.jpg

Dans les années 90, deux cafés détenus par les frères Costes, se faisaient presque face d'un coté de l'autre du boulevard Sébastopol : Le Coste et Le Beaubourg. L'un « de-signé » par Stark ; le Costes et l'autre « architecturé » par Christian de Portzamparc ; Le Beaubourg. Ces deux cafés étaient « The place to be » des années 90, pour peu que l'on soit artiste, designer, où que l'on travaille dans la mode, le design, l'art, l’informatique et le digital. Le Studio Graphique d'Apple France y organisait des « master-classes », dont j'étais à l'époque très friand. On rêvait de progrès et de numérique, de laser et de digital. Nous imaginions un monde connecté et ludique, ou le savoir serait largement diffusé et accessible, gratuit et interactif. Le Costes et son escalier majestueux ont depuis disparu et le Beaubourg est abandonné aux touristes.

OnRefaitLeMonde.jpgAujourd'hui, en guise de rentrée, Gilles Babinet, nous invite dans ce lieu mythique de la créativité, pour « refaire le monde », avec simplicité et décontraction. Cela fait deux ans qu'il a eu cette initiative, de petits déjeuners informels entre spécialistes et experts du numériques. S'y croisent, des experts, des consultants, des start-upers et des « prospectivistes ». L'objectif est d'aborder, en libre parole, des sujets de fond. Alors studieusement nous sommes venus « refaire le monde » avec comme thème « le progrès ». C'est en bouclant son dernier ouvrage sur le Big Data (J'ai complètement oublié de demander à Gilles combien de V il accole au BigData), qu'est venue cette « reflection » sur le progrès comme source d'évolution et d'épanouissement de l'humanité. Quelle relation se profile entre l'homme et les objets technologiques dans les années futures ?

RencontresNumeriques10.jpg

Une citation de Joël de Rosnay, qui sait si bien décrire le Futur, servira d'introduction « Il n'y a aucune raison de penser que l'Homme vit mieux aujourd'hui ». En d'autre termes, est ce que le progrès technologique, sert à l'épanouissement de l'Homme ou à son asservissement ? Serions nous en phase de servitude volontaire ? comme des iDiot attendant le 9 septembre la sortie du nouvel iPhone ? Débat de fond à l'heure ou le concept de « Transhumanisme » de Google, devient un modèle de développement, tournant parfois au sectarisme. Ainsi la prochaine GoogleCar pourrait très bien nous interdire sous prétexte d'erreur, de fréquenter certains lieux, comme le fond déjà certains assistants de saisie des Smartphones, qui ne connaissent mystérieusement pas le mot « fesse ».

 

 

Ce débat n'est pas nouveau, les débuts du XXe siècle étaient déjà traversés par ces craintes liées à la révolution industrielle, avec comme danger, le remplacement de l'homme par la machine. Les films « Métropolis » et « Les temps Modernes » sont le témoignage de ces angoisses passées. Ici ce n'est pas seulement la substitution de l'Homme par la machine qui est en jeu, mais les 3 lois de la robotique de Isaac Azimov qui sont remises en cause, à partir du moment où l'Homme devient une erreur de la machine. Hugo de Garis, en prophète de l'apocalypse technologique, s'imagine en fabricant de cerveaux comme d'autres se placent en vendeurs de temps de cerveau disponible.

JeanMichel-Besnier.jpg

La philosophie peut nous apporter certains éclairages, je me souviens encore de mes nombreux débats avec Jean-Michel Besnier, sur la notion « d'Homme simplifié» quand je tentais de lui apporter la preuve, selon la pensée de Michel Serres, que la technologie au contraire permettait d'imaginer un « Homme Augmenté ». Alors tout à fait naturellement notre débat s'orienta vers la pensée de Rousseau, autour de l'état naturel de l'Homme et de sa liberté. Si le XIXe siècle avait adoubé Jules Verne comme le romancier du progrès, qui sera ce passeur au XXIe siècle ? est ce qu'à la manière des regroupements humains de Fahrenheit 451, il ne nous restera bientôt plus que la poésie pour s'émanciper face aux machines ?

 

Digitalis Purpurea

http://www.gillesbabinet.com/

 

Rencontre avec Joël de Rosnay

http://ericleguay.over-blog.fr/article-monsieur-de-rosnay-racontez-nous-le-futur-s-il-vous-plait-107960940.html

 

Le syndrome de la touche étoile.

http://ericleguay.over-blog.fr/article-le-syndrome-de-la-touche-etoile-111921059.html

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans C'était le Futur
commenter cet article
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 16:12

FireVorksCommandShip04.jpg

C'est fini, l'été à Paris est définitivement pourri. Temps gris, et pluie au menu de ce mois d’Août, alors que la capitale est abandonnée aux touristes, et que l'inspecteur Clouzot est TOUJOURS à la recherche de 52 Kg de cocaïne, il faut trouver à s'occuper. Quoi de mieux que de revoir ou voir pour la première fois Playtime de Tati, une satire moderne d'un Paris déshumanisé en dysfonctionnement permanent. C'est amusant et touchant de revoir les images de son enfance, ces autos clinquantes et ces buildings de verre et d'acier. La scène du restaurant reste un must d'humour totalement incomprise à l'époque. Saurions nous aujourd'hui avoir cet humour décalé sur la technophilie de notre société ?

FireVorksCommandShip02.jpg

Car dans ce Paris si vide, dans ses entrailles humides, dans ses sous-sols caverneux et ses bars louches se cache, l'inattendu, se dissimule l'indicible. On pousse une porte et dans la moiteur d'une après midi morne, il est aisé de tomber sur une troupe de joueurs fanatiques prêts à tester tout un après midi, le meilleur du jeu indé. Bien sur il faut être initié et surtout invité à venir prendre les commande d'un vaisseau se lançant à la destruction d'extraterrestres exotiques. Le buffet est dressé, les ordinateurs allumés, les tshirts ajustés, c'est régressif et jouissif, pour passer une bonne après midi.

FireVorksCommandShip03-copie-1.jpg

Cette scène doit sans doute se répéter dans Paris, et en province, alors j'ai testé pour vous un jeu à la production collaborative, un jeu drolatique et cybernétique : Fireworks Command Ship. FCS pour les intimes est son nom. Imaginé par Franck Boyer, il a se projet en tête depuis 2004. Sa structure de production est singulière car basée sur l'apport de chacun sous contrat afin d'avoir une équipe souple, professionnelle mais légère et peu coûteuse. Ce jeu est donc calibré pour être réalisé par une petite équipe, mais très adaptable et à l'écoute de nos playtests. D'où notre présence curieuse à tester et améliorer un concept déjà fort.

FireVorksCommandShip05.jpg

Ce jeu est truffé de références à peine voilées, aux grandes icônes de la SF et du jeu vidéo. Immédiatement l'on trouvera un petit air vicelard à la manière des extraterrestres de « Mars Attack », ou alors un air goguenard comme celui de la « Soupe aux Choux ». C'est l'humour et la référence qui priment ici, car ce jeu en mode solo développe une narration avec des effets et des rebondissements comiques. On rigole, on s'amuse, très simple à prendre en main, il redouble d'effets visuels et sonores. C'est simple mais très efficace, familial mais qualitatif.

FireVorksCommandShip06.jpg

J'ai complètement oublié de vous dire que ces extraterrestres pas malins se font dégommer en leur tirant des feux d'artifices. Les explosions à l'écran sont jubilatoires et joyeuses, dans des décors en 3D temps réel. Il n'y a pas de violence, rien que des belles rouges, des belles bleus pour exterminer ces soucoupes volantes. Sans doute terminé en Décembre, la première version de ce jeu sera édité sur PC avant d'autres plates-formes et peut être l'appel de fonds via kickstarter. Il y a un réel effet 14 Juillet dans ces explosions de bouquets et dans l'enthousiasme des joueurs. Comme Tati savait très bien mettre en scène ce partage festif, c'est un peu jour de fête...

 

La page Facebook

https://www.facebook.com/fireworkscommandship/timeline

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 14:36

14-juillet-2014-poilus.jpgEntre une page météo des plages, des images chocs des bombardements de Gaza et la pantalonnade de l'inspecteur Clouzot à la recherche de 50Kg de cocaïne, la France entre dans une phase mémorielle de célébration du déclenchement de la guerre de 1914. La machine à réécrire l'histoire est enclenchée, largement facilité par la disparition des derniers soldats de cet épouvantable épisode de l'Histoire de l'Europe. Plus aucun Poilu ne viendra contredire ni apporter sa vision de sa guerre dans les médias, qui se livrent à une surenchère de bons sentiments à la limite du négationnisme débridé.

Tranchee-1914-1918.jpgOn y va de sa célébration, de son hommage appuyé, de son émotion, de sa pleurnicherie, de son musée, entourés de jolis Poilus en costume et en reconstitution historique façon «Puy du Fou». Le décalage est tel et la propagande si huilée, que cette guerre passe presque pour une partie de campagne, en Taxi de la Marne. On en oublierai presque les millions de morts, de veuves et d'orphelins et le regret éternel du bambin demandant «dis papy raconte moi ta guerre ?». Je suis même surpris que Natacha Polony n'ai rien écrit sur le sujet ? Pourtant une simple lecture des livres, le visionnage de certains films (Le Pantalon d'Yves Boisset) et la recherche sur le Web, montre un tout autre visage de cette Guerre, nettement moins reluisant pour la France officielle et son armée. Étions-nous à ce point les pauvres victimes de ces affreux Allemands ?

Le-Pantalon.jpg

Un petit livre, «Si nous vivions en 1913» recueil de chroniques radiophoniques d'Antoine Prost, illustre à merveille cette France d'avant guerre, cette France de 1913, chauffée à blanc et prête à en découdre coûte que coûte contre les Allemands. Cette France massivement rurale, où l'on parle plus le patois que le français, où le journal reste le seul moyen d'information, alors qu'une grande partie de la population ne sait ni lire ni écrire. Cette France là sera envoyée par Wagons entiers au casse-pipe, pour l'orgueil de quelques Généraux échaudés par la défaite de 1870. Certes, l'automobile existe, ainsi que le cinéma, l’électricité, le phonographe, le téléphone, l'aspirateur, le fer à repasser, l'avion, la TSF, mais ne sont réservés qu'à une élite urbaine et bourgeoise qui loue les poitrines des nourrices bretonnes pour allaiter ses marmots avec la bénédiction du curé.

1913.jpg

En 1914 l'état-major, est encore façonné par l'armée Napoléonienne, désuète et surannée. A la manière des dompteurs du Cirque Médrano, le fantassin est équipé d'un pantalon et képi de couleur rouge dite « garance » nom de la teinture. Ce Rouge vif est très visible de loin, parfaitement inadapté aux nouvelles armes que sont les mitrailleuses. Les soldats français se font abattre en grand nombre à distance. D'autres seront fusillés pour refuser de le porter. Le costume des poilus «bleu horizon» que l'on voit partout sur nos écrans ne sera généralisé qu'en octobre 1916. Exit donc de notre mémoire télévisuel, ce petit «détail» vestimentaire. Je ne vous parlerai même pas des bandes molletières, qui ne sèchent jamais quand les allemands avaient des bottes.

Fantassin-1914.jpg

Autre oubli de ces commémorations façon «Pays de OuiOui» l'offensive «Nivelle», totalement inutile, qui envoya par milliers des pères de famille, des fils, des frères, des amis se faire massacrer sur le chemin des Dames. Après trois années de guerre sans issue, Robert Nivelle prend le commandant en chef de l’armée française. Il remplace en décembre 1916, Joffre, qui avait accumulé les échecs de ses offensives en Artois, en Champagne et sur la Somme. Nivelle promet aux politiques d’obtenir une victoire décisive sur le front. Le secteur choisi pour l’affrontement est le Chemin des Dames. Les pertes sont de 17 000 morts, 20 000 disparus et 65 000 blessés du côté français. Nivelle était bien un Général français, pourtant jamais vous n'entendez son nom cité un seul instant dans ces commémorations pour décrire la boucherie du Chemin des Dames. Sans doute parce que né à Tulle ?

joffre.jpg

Mais la partie la plus sombre et la plus affreuse de ces années de guerre, passée largement sous silence de ces moments de recueillement est la notion de «Fusillé pour l'exemple». Grâce à Joffre, l'armée crée une justice d'exception, rapide et expéditive. De 1914 aux mutineries de 1917, 2 400 soldats sont condamnés à mort pour refus d’obéissance, mutilations volontaires, désertion, abandon de poste devant l’ennemi, délit de lâcheté ou mutinerie… 675 d’entre eux sont fusillés pour l’exemple dont certains sur ordre du général Pétain. La plupart des «fusillés pour l'exemple» le seront en 1915. Parfois au refus de porter le pantalon souillé de sang d'un camarade mort au combat. Aucune ville n'a pensé à l'occasion des 100 ans débaptiser sa rue, place, avenue, boulevard «Joffre» associé pourtant à autant d'infamie...

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Gueule
commenter cet article
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 14:21

Moto.JPG

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 06:45

2014FenS-02Les tentes sont démontées, le « Made With » Fushia s'est estompé de la façade du CNAM, la Gaîté Lyrique retrouve sa Gaîté Numérique. Les « LED » de Futur En Seine vont lentement s'éteindre après 4 journées, de ferveur populaire, entièrement dédiée aux nouvelles technologies. Cette foire est vibrante, brouillonne et effervescente, avec des innovations touchantes et délirantes qui réenchantent notre quotidien. Ce festival nous fait aimer de nouveau, notre monde contemporain, fait de tâtonnement techniques et de révolutions éclectiques. La jeunesse des exposants, leur enthousiasme, leur capacité de création et leur dynamisme, font plaisirs à voir durant nos périodes grises de crise.

2014FenS-11

Je vous invite à un petit voyage dans les allées surchauffées de ce grand Barnum technologique, pour sentir les tendances et capter l'air du temps numérique. Que trouve-t on cette année ? Des robots ? Des applications ? Du BigData ? Des Smart Cities ? Du connecté ? De l'embarqué ? Du tactile ? Du virtuel ? A la fois tout cela et rien de cela. Cette année marque un tournant, 14 ans après le début de notre siècle annoncé comme virtuel et digital à l'excès. Les choses sont plus compliquées et plus troublantes qu'imaginées, anticipées ou redoutées. Avions nous vraiment besoins de tout cela ? Ne sommes nous pas par retour de balancier arrivé à une saturation technologique ?

2014FenS-10

L'acte 1 de notre « Age Digital » sera la dématérialisation de toutes nos productions humaines. Nos décennies 80, 90, et 2 000 auront mis 30 ans à transformer en code alphanumérique, en bits, en octets, en décimales, nos textes, notre monnaie, nos lettres, nos journaux, nos films, nos musiques, nos magasines, nos tableaux, nos œuvres, nos amours et nos jeux. 30 ans à patiemment faire passer par le filtre binaire toute création humaine, la rendant pérenne et inaltérable. 30 ans à supprimer la quasi totalité des supports de diffusion et de commerce, livres, disques, radio, vidéo, télévision, banque, supermarché, jusqu'au plus intime de la relation humaine. 30 ans à imaginer un monde parfait dématérialisé qui tiendrait dans le creux d'une main, nous rendant presque divin et éternel. A la fois « Être suprême » et « Homme augmenté ».

2014FenS-13

Dans cette corne d'abondance technologique, de surenchère de software, d'applicatifs, de Web 2.0, de virtualité, de jeux vidéos, de smartphone et de BigData, le petit être du bocage que nous sommes tous un peu restés, se sent parfois bien seul et abandonné. Dans ce dédale, il cherche ses repères, écoute et craint le gourou, suit l'oracle de la météo et collectionne ces nouveaux doudous. Comme il a gardé ses vieux Francs ou son premier sachet d'Euros, il garde dans un placard son premier ordinateur, sa première console et son premier portable comme pour prouver à ses propres enfants, combien le monde semblait plus simple et plus accessible avant. Avant le grand chambardement, avant la bulle, avant la fin du XXième siècle, avant Steve Jobs, avant Microsoft, avant quoi...

2014FenS-27

Après avoir sans doute trop cassé, broyé, écrasé, digitalisé, numérisé, l'acte 2 de notre transformation technologique passera sans doute par une RE-matérialisation. Un RE-nouveau est entrain de naître sous nos yeux de grands enfants que nous voulons rester. C'est le tournant de ce RE-nouveau que le « Village des innovations » a laissé entrevoir durant ces 4 jours. Nous voulons être de nouveaux des potiers qui d'un fichier numérisé façonnera dans du polyester thermoplastique de nouveaux objets. Nous voulons être des chausseurs de l'imaginaire, des « Christian Louboutin » personnalisables, et nous réaliserons des escarpins de verre pour nos Cendrillons modernes. Nous voulons de la modernité, mais de la modernité ré-humanisée, ré-incarnée et RE-matérialisée.

2014FenS-03

Le jeu vidéo, principal précurseur des tendances numériques, a largement ouvert la voie de ce mixage entre objets connectés et matérialisés, pilotables et pilotés par des mondes virtualisés. C'est encore le jeu qui plonge ce monde technologique habituellement froid, dans nos souvenirs de peluches, d'ours guimauves, de trains électriques, de LEGOS et de Monsieur Patates. Là où vous pensiez voir une vieille radio en bois, vos enfants vous expliquerons que c'est une machine à raconter leurs propres contes. Vous pensiez voir un stylo, c'est un stylo à tablette qui n'écrit pas. S'il est écrit « cookies » sur la boite surtout ne les manger pas, « Mother » ne serait pas contente. Caresser un mur pour allumer la lumière, utiliser de l'encre conductrice pour faire des arabesques de lumières, vous semblera très naturel, tout autant magique et pourtant bien réel.

2014FenS-16

Le rideau entrouvert de notre futur, vous apparaîtra rapidement comme plus doux, plus intuitif, plus enfantin et câlin, que celui promis par les oracles du passé. Vous aurez plaisir à de nouveau jouer au BabyFoot, dont les parties seront conservées et publiées sur les réseaux sociaux, vous aussi vous vous mettrez à construire votre robot ménager, tout en visitant à Vélo connecté de nouveaux horizons, avec des vêtements à textile intelligent. Plus de crainte de perdre le doudou de votre petit dernier, qui enverra un sms géolocalisé sur votre smartphone pour vous aider à le retrouver. Même le train électrique, votre planche de surf, comme votre drone personnel seront pilotés depuis votre smartphone.

2014FenS-09

Quand une balle devient musique, quand une plante produit son énergie, quand votre automobile se gare et optimise votre trajet, quand votre imprimante 3D réalise des santons à votre image, alors l'Homme nouveau est né, un Homme augmenté, un Homme RE-généré, RE-crée, RE-matérialisé.

2014FenS-14

Retrouver l'album de Futur en Seine

http://ericleguay.over-blog.fr/album-2207787.html

http://www.futur-en-seine.fr/fens2014/

http://www.gaite-lyrique.net/

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 09:07

GeeKoPolisLogoLes Geeks ont leur culture, les Geeks ont leur univers, les Geeks ont leur Festival. Geekopolis rassemble en 5 quartiers, ces univers imaginaires, fantasmés et recréés pour notre plus grand plaisir. Ici nous ne sommes pas dans le virtuel mais dans le réel, dans le grandeur nature, dans le Jeu Grandeur Nature. Voici un petit retour en image via l'album de ce Week-end où des Chevaliers Jedi, croisent les Chevaliers de la Table Ronde et où le jeune Link viendra se perdre dans le Nautilus de Jules Verne. Venez vous perdre avec moi dans les couloirs du temps...

GeeKoPolis39Avalon est le quartier général du Médiéval Fantastique, du Seigneur des anneaux au Trône de fer en passant par les Annales du Disque Monde ou le mythe Arthurien. On y croise des chevaliers en armures combattant en tournoi, des orcs en maraude, des elfes avec des pommes, des danseuses envoûtantes et une taverne pour se remettre de nos émotions.

GeeKoPolis48Little Tokyo est le quartier des amoureux de la culture japonaise. Ce village est peuplé des personnages de mangas ou de jeu vidéo. Il y a des concurrents du concours de cosplay, mais aussi des ateliers pour la cérémonie du thé ou sur l'ikebana. Ce Japon imaginaire est populaire, riche de personnages colorés, il passionne toutes les générations.

GeeKoPolis34Metropolis est le quartier dédié à la science-fiction n'ayez pas peur des Stormtroopers, prenez un sabre laser pour maitriser la Force. On peut y a admirer des maquettes de vaisseaux spatiaux et regarder les courts-métrages de SF. J'y ai beaucoup croisé de jeunes individus portant des écharpes, des nœuds papillons, un grand manteau marron ou des tournevis étranges qui parlaient dans une cabine bleue, prenez le temps de les écouter,. Ils sont les représentants du Docteur Who venu « Exterminer » les Daleks .

GeeKoPolis10Le quartier Nautilus, qui fut une grande réussite et mon préféré est entièrement dédié à la culture Steampunk ou rétro-futurisme. Si vous aimer l'ambiance et l'élégance de l'époque Victorienne, des années 1885 et des trains à vapeur ? C'est que Jules Verne berce encore vos nuits avec des mécaniques précises et des engrenages fascinants ? Embarquez à bord du Nautilus ! Et voyagez à la recherche des 500 Millions de la Bégum.

GeeKoPolis46Enfin Teklab est le quartier des nouvelles technologies, de la science, et des jeux vidéo. Entre des combats de robots, des scientifiques en blouse blanche, vivez l'informatique libre. Mes amis de MO5 présentaient le meilleur des jeux vidéos rétros. Moi je suis monté dans mon vaisseau spatial, entre Temps X et 2001, pour continuer mon retour vers le futur dans les couloirs du temps...Le Présent n'est que le Futur Passé...

GeeKoPolis01Retrouver l'album complet de Geekopolis

http://ericleguay.over-blog.fr/photo-2205350-GeeKoPolisLogo_jpg.

 

Geekopolis

https://www.geekopolis.fr/

 

MO5

http://mo5.com/asso/

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans C'était le Futur
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 10:50

ShoppingCenter07.JPG

Jour de 1er Mai, il fait triste, il fait gris, qu'allez vous faire cette après midi ? Si vous n'avez pas le cœur à manifester, cueillir du muguet ou à jouer, il y a forcément dans votre entourage, une amie, une sœur, une mère, une compagne, pour vous convaincre de sortir faire du Shopping. Cela tombe bien, ils viennent d'inaugurer près de chez vous, un nouveau centre commercial, rutilant et débordant de boutiques faussement chic dans des décors de cartons pâtes, factices et fragiles. Le tout est bien signalé et aligné sur le bord de la route dans de grands hangars aux couleurs criardes. La proposition semble tentante, vous resterez au chaud, la voiture bien garée à regarder, votre moitié essayer des vêtements « Made In Bangladesh » mal cousus par une ouvrière sans doute déjà morte, sous l'effondrement de son usine. Qu'importe... Il y aura le choix, entre un MANGO, un SEPHORA, un KIABI, un H&M, un C&A, un CELIO, un JULES, un JENNYFER, un DESIGUAL, un CULTURA, un IKEA, un ZARA, un ZODIO, vous finirez épuisé, affalé dans un canapé « Maison du Monde ».

ShoppingCenter01.JPG

En sirotant votre mauvais café du STARBUCK, où votre pseudo Eloi est écrit au feutre, vous pesterez contre cette mauvaise journée passée. Déjà à la sortie de cet enfer mercantile, la publicité d'un autre centre commercial vous fait de l’œil, aguicheur et vulgaire, à peine sorti de Terre, pour vous faire vivre une « nouvelle expérience Shopping ». Vous avez envie de vomir. Comment sommes nous arrivés à cette euphorie et se délire constructiviste de Centre Commerciaux ? Comment en à peine 5 ans la périphérie des villes de province et de Paris, c'est couverte de ces grands espaces vides et froids, dédiés à la consommation ? C'est un paradoxe. A l'heure où les entreprises, grandes petites, manufacturière ou autres ferment les unes après les autres, les seuls investissements se réalisent pour ces centres qui importent souvent plus de 95% de leurs produits.

ShoppingCenter06.jpg

Pire encore, alors qu'il n'y a pas d'argent pour construire des logements, pour aider la création d'entreprise, pour sauver ALSTOM et LEJABY, il se trouvera toujours une Banque, un investisseur pour financer sans aucune régulation, la construction de ces endroits stériles aux emplois précaires. Bien souvent avec l'assentiment des Maires bien heureux de faire venir à eux les exilés du Week-end oubliant que leur confrère fait exactement la même chose à quelques kilomètres. Regardez un peu autour de vous, cette frénésie entamée, n'est pas finie. Vous connaissiez en région parisienne, les grands centre des années 60-70, Velizy2, Parly2, Roissy2, Rosny2, les Carré Sénart, les Arts de Vivre, Créteil Soleil, Belle Épine, les 4 Temps, les 3 Fontaines ? Vous n'y êtes plus. A coté de ces temples surannées au look défraîchi, mal construits, mal restaurés, se multiplient les enseignes.

ShoppingCenter03.JPG

Bienvenue désormais dans de nouveaux temples, tout aussi bas de gamme et déshumanisés ; Bienvenue chez Qwartz, AEROVILLE, So Ouest, Beaugrenelle, One Nation Paris, LE MILLENAIRE, Val d'Europe, quisont bien souvent la propriété de Unibail-Rodamco. Vous recommencez à avoir la nausée ? C'est que vous n'avez encore rien vu, se construit actuellement le plus grand d'entre tous ; EuropaCity. 50 nouveaux centres commerciaux, en plus des 740 déjà existants sont ainsi en construction sur toute la France, nous plaçant comme le leader Européen de la bêtise consumériste. Avec les même escalators, les même parkings, les mêmes enseignes, les mêmes façades, séduisant les élus et le chaland. Les élus sont accrocs à ces constructions, les Préfets ne refusent rien, les investisseurs sont présents, les enseignes en redemandent, alors pourquoi arrêter, pourquoi se priver ?

ShoppingCenter05.JPG

Surtout que économiquement, ces temples ne sont pas viables, la fréquentation est en baisse et la crise aidant le recul de la dépense est de plus en plus forte. De lieu de consommation, ces espace couverts sont devenus des lieux de villégiatures pour occidentaux désargentés venus rêver à leur consommation passée. Quelques chose en tourne pas rond. Moi qui en bon enseignant du Digital explique à mes étudiants que la consommation en ligne ne cesse d'augmenter, fragilisant le commerce physique. Vous même êtes adeptes des sites en ligne, plus rusés, moins chers et plus pratiques, vous avez déjà acheté chez ZALANDO le leader Allemand de la chaussure. Allemagne, Grande-Bretagne, Italie, misent à fond sur les enseignes et la consommation dématérialisée.

ShoppingCenter04.jpg

Aux USA, qui a toujours 5 années d'avance sur la « Vieille  Europe » le glas a sonné des ces « Mall » gigantesques. Ils ferment les uns après les autres, submergés par le e-commerce et les problèmes de sécurité. Ils font la joie des photographes post-industriels, venus puiser dans ces ruines du XX ième siècle les images de notre splendeur passée. Nous n'avons plus qu'à attendre à notre tour l'effondrement de cette bulle, qui comme un château de cartes verra s'effondrer tour à tour ces empires de papier. Allez, profitez en pour sortir même sous la pluie et fuyez tant qu'il en est encore temps ces lieux infamants.

 

Pour tout savoir de cette frénésie...

http://www.bastamag.net/Toujours-plus-pourquoi-les-centres

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Gueule
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 09:26

GA-2K14-19

Suivons, si vous le voulez bien, cette petite Émilie, que nous regardons grandir de G.A en G.A. Sa vie est déjà numérique et elle suit sa maman dans des aventures incroyables, avec des d'ordinateurs, des serveurs, des manettes, des consoles et des gens aux costumes extravagants. Elle est la digne représentante de la génération Z, qui a déjà, sans doute, des milliers de photos numérisées. A son âge, elle doit trouver cela magique et cool, mais demain ? À quoi jouera cette petite Émilie ? Mettons nos pas dans ses pas pour imaginer de quoi seront fait ses loisirs dans 10 ans, dans 15 ans...

GA-2K14-07

A l'heure où le jeu vidéo se veut de plus en plus immersif, de plus en plus technologique et de plus en plus spectaculaire, faisons un point sur les tendances qui se dessinent sur les possibles de l'évolution du jeu vidéo, pour les années 2020, 2030. La Gamers Assembly et les ENJMINALES qui viennent de s'achever sont l'occasion de cette plongée prospective. Entre les consoles NextGen, les lunettes immersives, la dématérialisation et la rematérialisation, de nouvelles voies s'ouvrent pour que le plaisir de jouer soit toujours présent et intense. Trois pistes de réflexions sont souvent émises dans les studios et chez les éditeurs.

ENJMINALES-2K14-03.jpg

Et si l'immersion totale, l'avenir du jeu ? Oculus Rift, Google Glass, écrans 4K, 16K réalité augmentée, robots joueurs laissent imaginer des jeux complètement immersifs et spectaculaires. La frontière entre cinéma et le jeu vidéo s'estompe au profit d'expériences interactives fortes. Tous à vos sacs anti-vomi, car demain cela va dégueuler dans les salons. Chaussées de vos lunettes immersives et malgré l'anti-sickness, votre partie d'une heure et demie vous laissera un goût amer dans la bouche. Presque 200 personnes ont défilé sur les stand CNAM-ENJMIN et IDE Gobelins, pour le plus grand bonheur des bêta-testeurs découvrant comme lors de la première de l'entrée en gare de la Ciotat au cinéma un morceau de ce « Futur » tant convoité.

KRNAGE03.jpg

Marché de niche ? Expérience de foire ? Outil technologique et scientifique ? Les Oculus Rift sont tout cela à la fois, un grand bluff visuel, une claque à l'estomac. Pourtant tout reste encore à faire et en premier lieu l'écriture d’un scénario adapté et d'un gameplay solide. Ces lunettes immersive concrétise également l'ensemble des rêves des joueurs d'être DANS le jeu et non plus à coté du jeu. Cela l'a pas de prix et si pour l'instant seulement 60 000 lunettes sont diffusées, lorsque SONY ou SAMSUNG commercialiseront ces objets, nos étudiants seront prêts à proposer des jeux. Nous trouverons sans doute cela complètement banal dans quelques années et l'industrie pharmaceutique vendra des millions de boites de Vogalene contre le mal de mer numérique.

ENJMINALES-2K14-10.jpg

Le jeu comme modèle de développement social et économique ? Nous ne sommes qu'au début de la gamification, mais demain le jeu fera entièrement partie de notre quotidien, pour apprendre, travailler, consommer, se déplacer, aimer. Le joueur 2.0 puis 3.0 sera à la fois, le joueur, le créateur du jeu et le héros de son jeu. Tous connectés, tous joueurs ou les actions de la vie quotidienne se feront dans un Candy Crush saga géant. Aurons nous encore envie de jouer, lorsque son recrutement, sa promotion, ses impôts, ses examens, ses diplômes, seront gamifiés ? Quand des milliers de psychologues trouveront des vertus pédagogiques et salutaires au jeu vidéo, lui qui était encore il y a peu de temps subversif et blasphématoire. Jouerons nous encore lorsque les femmes et hommes politiques proposeront l'ouverture de salles de jeu-vidéos dans les écoles ?

ENJMINALES-2K14-16.jpg

Et si l'avenir du jeu vidéo était marqué par un retour en arrière toute ? Quand nos enfants en auront marre de voir leurs parents et grands-parents jouer naturellement, vont ils s'en détourner ? Le jeu deviendra peut être ringard aux yeux des nouvelles générations qui redécouvriront les jeux de dés. La culture du jeu vidéo atteint un stade de maturité qui laisse le choix de jouer à des jeux physiques sophistiqués et permettent d'apprécier le rétro gaming. Et si la technologie revenait dans la matérialité du jeu ? Avec des dés RFID, des cartes à jouer tactiles, des personnages connectés, du jeu grandeur nature géolocalisé ? Quand la technologie repassera derrière le gameplay. Dans quelques années, nous demanderons à Émilie son avis, c'est elle qui a la clé...

 

Génération Z

Gamers Assembly

Enjminale

Les ENJMINALES

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans C'était le Futur
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 21:31

OculusRiftPlayTestWeb

Ils furent plusieurs centaines à venir sur le Stand IDE Gobelins CNAM ENJMIN, pour essayer les lunettes Oculus Rift du projet aWAY et du projet ASCENT. Trois jours de folies pour essayer ces lunettes immersives et magiques, pour se ploger dans ce que seront les jeux du Futur.

GA-2K14-35

Ce fut sans doute le plus grand Playtest jamais réalisé sur un projet et nous vous en remercions tous... Reconnaissez vous et identifiez vous...

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 22:15

GA-2K14-01

L'album des photos insolites prises durant l'édition 2014

de la Gamers Assembly sont disponibles:

 

http://ericleguay.over-blog.fr/album-2203562.html

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 21:45

GA-Pyjama01.JPGSans doute le rêve fou de chaque joueur, qui est secrètement le mien également, serait de vivre cet événement unique en France que représente la Gamers Assembly de Poitiers en Pyjama. Non pas un pyjama ordinaire, ou de mauvaise facture acheté chez KIABI. Non un vrai pyjama, une grenouillère géante Pikachu, pour les plus fanatiques. Une grosse peluche douce et soyeuse, à la teinte éclatante quand elle ne vous électrocute pas, déambulant avec légèreté dans les allées de la GA. Un énorme Doudou numérique contre qui l'on aimerait se lover. Une mascotte joueuse, une mascotte Killer, prête à tous les combats. J'en ai révé, ils l'ont fait...

GA-Pyjama03.JPGCe n'est pas un joueur, mais trois, qui ont eu cette idée géniale, cette idée régressive à souhait, ce trait d'adulescence assumé. J'ai pesté de ne pas avoir fait ce choix le premier, tant mon statut d'adulte raisonné, m'empêche de porter autre chose que le costume du sérieux. Il fallait bien cela pour inaugurer les 9 000 M2 de cette nouvelle GA, installée dans le nouveau parc des expositions de la ville de Poitiers. Deux plateaux GIGANTESQUE, pour un festival DANTESQUE du jeu vidéo. Retour aux sources et retour à la maison pour les joueurs, qui se sont sentis plus Pictaves que Poitevins.

GA-Pyjama02.JPGLe grand Hall Jaune, accueillant et vaste, fut une réussite d'installation, et de passion. Le confort des joueurs y a beaucoup gagné et l'ambiance survolté fut plus largement partagée. Il n'y avait pas à grimper l'escalier pour se rendre d'une TEAM à l'autre. Je crois que l'avis partagé fut positif. Coté Hall Rouge, la scène bluffante d'équipement et de taille jouxtait le linéaire du Bar. Nous pouvions enfin boire une bière et manger notre pizza froide tout en regardant la Grande finale Trackmania² Dirt. Je sais que les plus chagrins, regrettent encore le confort de la grande salle de Palais des Sports. Moi je lui trouvais un coté embourgeoisé et pas dans l'esprit du jeu. Je vous avouerai avoir failli m'endormir lors des inauguration devant l'enchainement des discours. Pire encore j'ai crains me réveiller en plein concert de Michèle Torr.

GA-Pyjama04.JPGL'ambiance était là, la ferveur des joueurs également. Pour couronner le tout, un vrai village d'exposants, digne d'une mini PGW. Au moins là on avait pas peur de salir la moquette. Alors de mes deux stands, où j'ai jonglé à l'envie jusqu'à épuisement, pour présenter le projet ASCENT de l'ENJMIN et Away des IDE Gobelins, furent des moment d'intenses rencontres. J'ai envié le Pikachu installé dans notre Transat découvrant son "Moi intérieur" derrière ses Oculus Glass... Il était dans l'air du temps, dans le « Mood Digital », entre régression et avant-gardisme. Un peu comme si Michel Serres avait oublié la génération Babygro, pour désigner la génération Z. Car c'est peut être ainsi que nous jouerons demain, confortablement installé en pyjama, pour escalader l'Everest.

GA-Pyjama06.JPG

http://www.gamers-assembly.net/

http://www.babygro.fr/

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 08:31

GA-J-8.jpgLa Gamers Assembly, c'est dans 8 jours, j'y suis présent pour y animer une conférence sur le futur du numérique mais également pour présenter le projet ASCENT des étudiants de l'ENJMIN, et le projet AWAY des étudiants IDE. Deux réalisations visibles avec l'OCULUS Rift.

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 16:45

WebNight47Après une nuit intense, faite de codage, de création de logo, de chansons, de parties de FIFA14 et de bonbons ingurgités, les équipes présentent à 10h leur production au jury. C'est Vincent de ROCHER, de Unis-Cité Poitou Charentes qui a revêtu le costume de Président du Jury, afin de recueillir les avis des autres membres et proposer le projet gagnant.

WebNight53Vincent de ROCHER fut très investi dans cette initiative, il a passé une bonne partie de la nuit avec les équipes suivant les travaux avec attention et écoute. Au petit matin du second jour, les 5 projets en concurrence furent décortiqués, analysés, critiqués et qualifiés. Souvenez vous des projets, voici un petit rappel imagé et argumenté.

WebNight48

Femme-Espoir de la Guinée, une association d'entraide pour le développement de la Guinée au travers de cette association de Femmes Guinéennes.

WebNight49EVA pour Êtes Vous Accessible, un outil pratique pour faciliter la mobilité des personnes en fauteuils roulants dans la CAP Poitiers.

WebNight50Domodicapé, un projet d'aide et d'entraide pour faciliter la vie des personnes Tétraplégiques, en proposant des solutions concrètes pour l'amélioration de l'habitat.

WebNight51Gratiféria, un site bourse d'échange basé sur la gratuité d'objets, de vêtements etc Une sorte de Au Boin Coin Gratuit.

WebNight52

Les Mères Veillent,

http://lesmeresveillent.olympe.in/

un site d'aide et d'entraide à destination des jeunes parents confrontés à la dure réalité d'être parent. Laissons le Président du Jury donner son verdict :

 

 

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 01:04

WebNight10Il fait nuit noire sur Poitiers, la pluie a balayé la place du Maréchal Leclerc, les derniers pigeons de l'abreuvoir se sont envolés. Il est temps de prendre un peu de hauteur et de survoler la WebNight à la manière de Yann Arthus Bertrand, en plus respectueux pour l'environnement, puisque l’événement est 100 % numérique, que c'est fantastique, ces pixels issus du nucléaire.

WebNight08

Nous survolons à présent le bureau de Arnaud Montebourg, relisant son discours de fusion entre SFR et Numéricable. Laissons le, il répète savamment.

WebNight07

« Moi, monsieur, si j'avais un tel nez, Il faudrait sur le champ que je me l'amputasse ! » Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse : Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! » Descriptif : « c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! »

WebNight19Champaloo, taitaihoo ? confitoo Champaloo !!! confinoo...

WebNight20

Une WebNight, plus un Web Program Festival, j’auditionne et je soustrais le tout pour ne faire qu'un site en responsive design, le tout diffusé pour la télé, en HDDB...

WebNight27

Interface by Docteur Dre

WebNight28Code by CoD

WebNight29

J'ai la guitare qui me démange,
Alors je gratte un petit peu.
Ça me soulage et ça s'arrange
Mais ça fait pas très sérieux.
Pardonnez-moi, c'est très étrange,
Ça me prend là où ça veut.
C'est la guitare qui me démange,
Alors je gratte un petit peu.

WebNight31

Le recettage du site laisse apparaître une défaillance structurelle au niveau de l'interface en totale divergence avec le cahier des charges et au gabarit y afférent. Je vous demanderais de respecter scrupuleusement le WireFrame fourni par nos soins. Mais non je ne suis pas une cliente chiante...

WebNight32

Tata Yoyo qu'est-ce qu'y a sous ton grand chapeau
Tata Yoyo, dans ma tête y a des tas d'oiseaux
Tata Yoyo, on m'a dit qu'y a même un grelot...

WebNight34Bonne nuit... à 10H pour le dévoilement...


 


Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 23:30

WebNight24

La brigade pourpre de nuit vient prendre possession de la WebNight... Dîner, visite des amis, des anciens, retour à la programmation et au Karaoké, la nuit risque d'être très mouvementée...

WebNight36

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 16:42

WebNight11

 

Le terme désigne le prolongement de l’adolescence en dépit de l’entrée dans l’âge adulte. L'adulescence commence vers 18 ans et se termine en général autour de 30 ans. Selon Marie Giral, elle se prolonge jusqu'à 35 ans, et parfois bien plus, voir 50 ans dans mon cas. Selon Vincent Cespedes ce concept serait le « prolongement diffus de la crise d'adolescence » faite de tendances régressives maintenant l'immaturité psychosociale. Je peux vous l'assurer aujourd'hui, la WebNight est un événement sérieux mais régressif et adulescent...

 

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 15:46

WebNight04

Poitiers est classée comme la 5ième ville française, la plus accessible aux personnes handicapées. A y regarder de plus prêt, ce n'est pas très brillant, car si la Gare est en effet accessible, il reste des points noirs inadmissibles comme la CAF et seulement 2 lignes de bus selon VITALIS. Pire encore la restructuration du centre ville semble avoir complètement oublié les fauteuils roulants avec son sol glissant et ses minis escaliers de l'esplanade de la Mairie. EVA (Êtes Vous Accessible) proposé par Catherine se veut une plate-forme d'aide et de support à l'accessibilité en ville des handicapés. En recensant et surtout en notant les accès, EVA sera de nature à faire évoluer les choses en ce qui concerne l'intégration et la mobilité.

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 14:46

WebNight03

Parce que Benoît a son frère Michel tétraplégique, il a imaginé un site web qui puisse aider les familles et les handicapés dans leur vie quotidienne. Grâce à des astuces, des conseils, des informations pratiques, les normes en vigueur, ce site devrait pouvoir soulager les personnes handicapée et leurs familles. Le projet va jusqu'au conseil et à l'aménagement des lieux de vie, le tout gratuitement. Tel est le troisième projet présenté aux équipes de la WebNight. N'hésitez pas à contacter son créateur...

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 14:41

WebNight02

 

Une braderie, un vide grenier, vous connaissez, mais un vide grenier où tout est gratuit ? Où la dépose d'objets, de vêtements, de livres, de disques, d'objets usagers est libre et gratuite et leur enlèvement tout autant. Le mot « chiner » prend un autre sens, c'est ce que propose Camille pour le 15 Juin à Beaulieu. Intégrée au réseau Gratiferia, cette initiative originale et solidaire voudrait par ce site, étendre à la toile ce concept de partage. Donner sans rien attendre en retour, voici le mot d'ordre...

 

https://www.facebook.com/Gratiferias?fref=ts

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 14:07

WebNight01

Le premier projet traité par la WebNight est proposé par Rhifar et Yelise. Il s'agit de réaliser un site portail d'information sur la petite enfance à Poitiers. Comme le dit si bien Stromae dans sa chanson Papaoutai "Tout le monde sait , comment on fait des bébés mais personne sait comment on fait des papas"; le site se propose d'être un guide pour aider les parents à devenir parents avec des expériences partagées, un forum vidéo, un annuaire collaboratif et pleins de choses encore à découvrir demain 10h. C'est un groupe de filles qui se lance ce défi même si les papas seront aussi concernés par le site.

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article