Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 09:07

GeeKoPolisLogoLes Geeks ont leur culture, les Geeks ont leur univers, les Geeks ont leur Festival. Geekopolis rassemble en 5 quartiers, ces univers imaginaires, fantasmés et recréés pour notre plus grand plaisir. Ici nous ne sommes pas dans le virtuel mais dans le réel, dans le grandeur nature, dans le Jeu Grandeur Nature. Voici un petit retour en image via l'album de ce Week-end où des Chevaliers Jedi, croisent les Chevaliers de la Table Ronde et où le jeune Link viendra se perdre dans le Nautilus de Jules Verne. Venez vous perdre avec moi dans les couloirs du temps...

GeeKoPolis39Avalon est le quartier général du Médiéval Fantastique, du Seigneur des anneaux au Trône de fer en passant par les Annales du Disque Monde ou le mythe Arthurien. On y croise des chevaliers en armures combattant en tournoi, des orcs en maraude, des elfes avec des pommes, des danseuses envoûtantes et une taverne pour se remettre de nos émotions.

GeeKoPolis48Little Tokyo est le quartier des amoureux de la culture japonaise. Ce village est peuplé des personnages de mangas ou de jeu vidéo. Il y a des concurrents du concours de cosplay, mais aussi des ateliers pour la cérémonie du thé ou sur l'ikebana. Ce Japon imaginaire est populaire, riche de personnages colorés, il passionne toutes les générations.

GeeKoPolis34Metropolis est le quartier dédié à la science-fiction n'ayez pas peur des Stormtroopers, prenez un sabre laser pour maitriser la Force. On peut y a admirer des maquettes de vaisseaux spatiaux et regarder les courts-métrages de SF. J'y ai beaucoup croisé de jeunes individus portant des écharpes, des nœuds papillons, un grand manteau marron ou des tournevis étranges qui parlaient dans une cabine bleue, prenez le temps de les écouter,. Ils sont les représentants du Docteur Who venu « Exterminer » les Daleks .

GeeKoPolis10Le quartier Nautilus, qui fut une grande réussite et mon préféré est entièrement dédié à la culture Steampunk ou rétro-futurisme. Si vous aimer l'ambiance et l'élégance de l'époque Victorienne, des années 1885 et des trains à vapeur ? C'est que Jules Verne berce encore vos nuits avec des mécaniques précises et des engrenages fascinants ? Embarquez à bord du Nautilus ! Et voyagez à la recherche des 500 Millions de la Bégum.

GeeKoPolis46Enfin Teklab est le quartier des nouvelles technologies, de la science, et des jeux vidéo. Entre des combats de robots, des scientifiques en blouse blanche, vivez l'informatique libre. Mes amis de MO5 présentaient le meilleur des jeux vidéos rétros. Moi je suis monté dans mon vaisseau spatial, entre Temps X et 2001, pour continuer mon retour vers le futur dans les couloirs du temps...Le Présent n'est que le Futur Passé...

GeeKoPolis01Retrouver l'album complet de Geekopolis

http://ericleguay.over-blog.fr/photo-2205350-GeeKoPolisLogo_jpg.

 

Geekopolis

https://www.geekopolis.fr/

 

MO5

http://mo5.com/asso/

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans C'était le Futur
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 10:50

ShoppingCenter07.JPG

Jour de 1er Mai, il fait triste, il fait gris, qu'allez vous faire cette après midi ? Si vous n'avez pas le cœur à manifester, cueillir du muguet ou à jouer, il y a forcément dans votre entourage, une amie, une sœur, une mère, une compagne, pour vous convaincre de sortir faire du Shopping. Cela tombe bien, ils viennent d'inaugurer près de chez vous, un nouveau centre commercial, rutilant et débordant de boutiques faussement chic dans des décors de cartons pâtes, factices et fragiles. Le tout est bien signalé et aligné sur le bord de la route dans de grands hangars aux couleurs criardes. La proposition semble tentante, vous resterez au chaud, la voiture bien garée à regarder, votre moitié essayer des vêtements « Made In Bangladesh » mal cousus par une ouvrière sans doute déjà morte, sous l'effondrement de son usine. Qu'importe... Il y aura le choix, entre un MANGO, un SEPHORA, un KIABI, un H&M, un C&A, un CELIO, un JULES, un JENNYFER, un DESIGUAL, un CULTURA, un IKEA, un ZARA, un ZODIO, vous finirez épuisé, affalé dans un canapé « Maison du Monde ».

ShoppingCenter01.JPG

En sirotant votre mauvais café du STARBUCK, où votre pseudo Eloi est écrit au feutre, vous pesterez contre cette mauvaise journée passée. Déjà à la sortie de cet enfer mercantile, la publicité d'un autre centre commercial vous fait de l’œil, aguicheur et vulgaire, à peine sorti de Terre, pour vous faire vivre une « nouvelle expérience Shopping ». Vous avez envie de vomir. Comment sommes nous arrivés à cette euphorie et se délire constructiviste de Centre Commerciaux ? Comment en à peine 5 ans la périphérie des villes de province et de Paris, c'est couverte de ces grands espaces vides et froids, dédiés à la consommation ? C'est un paradoxe. A l'heure où les entreprises, grandes petites, manufacturière ou autres ferment les unes après les autres, les seuls investissements se réalisent pour ces centres qui importent souvent plus de 95% de leurs produits.

ShoppingCenter06.jpg

Pire encore, alors qu'il n'y a pas d'argent pour construire des logements, pour aider la création d'entreprise, pour sauver ALSTOM et LEJABY, il se trouvera toujours une Banque, un investisseur pour financer sans aucune régulation, la construction de ces endroits stériles aux emplois précaires. Bien souvent avec l'assentiment des Maires bien heureux de faire venir à eux les exilés du Week-end oubliant que leur confrère fait exactement la même chose à quelques kilomètres. Regardez un peu autour de vous, cette frénésie entamée, n'est pas finie. Vous connaissiez en région parisienne, les grands centre des années 60-70, Velizy2, Parly2, Roissy2, Rosny2, les Carré Sénart, les Arts de Vivre, Créteil Soleil, Belle Épine, les 4 Temps, les 3 Fontaines ? Vous n'y êtes plus. A coté de ces temples surannées au look défraîchi, mal construits, mal restaurés, se multiplient les enseignes.

ShoppingCenter03.JPG

Bienvenue désormais dans de nouveaux temples, tout aussi bas de gamme et déshumanisés ; Bienvenue chez Qwartz, AEROVILLE, So Ouest, Beaugrenelle, One Nation Paris, LE MILLENAIRE, Val d'Europe, quisont bien souvent la propriété de Unibail-Rodamco. Vous recommencez à avoir la nausée ? C'est que vous n'avez encore rien vu, se construit actuellement le plus grand d'entre tous ; EuropaCity. 50 nouveaux centres commerciaux, en plus des 740 déjà existants sont ainsi en construction sur toute la France, nous plaçant comme le leader Européen de la bêtise consumériste. Avec les même escalators, les même parkings, les mêmes enseignes, les mêmes façades, séduisant les élus et le chaland. Les élus sont accrocs à ces constructions, les Préfets ne refusent rien, les investisseurs sont présents, les enseignes en redemandent, alors pourquoi arrêter, pourquoi se priver ?

ShoppingCenter05.JPG

Surtout que économiquement, ces temples ne sont pas viables, la fréquentation est en baisse et la crise aidant le recul de la dépense est de plus en plus forte. De lieu de consommation, ces espace couverts sont devenus des lieux de villégiatures pour occidentaux désargentés venus rêver à leur consommation passée. Quelques chose en tourne pas rond. Moi qui en bon enseignant du Digital explique à mes étudiants que la consommation en ligne ne cesse d'augmenter, fragilisant le commerce physique. Vous même êtes adeptes des sites en ligne, plus rusés, moins chers et plus pratiques, vous avez déjà acheté chez ZALANDO le leader Allemand de la chaussure. Allemagne, Grande-Bretagne, Italie, misent à fond sur les enseignes et la consommation dématérialisée.

ShoppingCenter04.jpg

Aux USA, qui a toujours 5 années d'avance sur la « Vieille  Europe » le glas a sonné des ces « Mall » gigantesques. Ils ferment les uns après les autres, submergés par le e-commerce et les problèmes de sécurité. Ils font la joie des photographes post-industriels, venus puiser dans ces ruines du XX ième siècle les images de notre splendeur passée. Nous n'avons plus qu'à attendre à notre tour l'effondrement de cette bulle, qui comme un château de cartes verra s'effondrer tour à tour ces empires de papier. Allez, profitez en pour sortir même sous la pluie et fuyez tant qu'il en est encore temps ces lieux infamants.

 

Pour tout savoir de cette frénésie...

http://www.bastamag.net/Toujours-plus-pourquoi-les-centres

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Gueule
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 09:26

GA-2K14-19

Suivons, si vous le voulez bien, cette petite Émilie, que nous regardons grandir de G.A en G.A. Sa vie est déjà numérique et elle suit sa maman dans des aventures incroyables, avec des d'ordinateurs, des serveurs, des manettes, des consoles et des gens aux costumes extravagants. Elle est la digne représentante de la génération Z, qui a déjà, sans doute, des milliers de photos numérisées. A son âge, elle doit trouver cela magique et cool, mais demain ? À quoi jouera cette petite Émilie ? Mettons nos pas dans ses pas pour imaginer de quoi seront fait ses loisirs dans 10 ans, dans 15 ans...

GA-2K14-07

A l'heure où le jeu vidéo se veut de plus en plus immersif, de plus en plus technologique et de plus en plus spectaculaire, faisons un point sur les tendances qui se dessinent sur les possibles de l'évolution du jeu vidéo, pour les années 2020, 2030. La Gamers Assembly et les ENJMINALES qui viennent de s'achever sont l'occasion de cette plongée prospective. Entre les consoles NextGen, les lunettes immersives, la dématérialisation et la rematérialisation, de nouvelles voies s'ouvrent pour que le plaisir de jouer soit toujours présent et intense. Trois pistes de réflexions sont souvent émises dans les studios et chez les éditeurs.

ENJMINALES-2K14-03.jpg

Et si l'immersion totale, l'avenir du jeu ? Oculus Rift, Google Glass, écrans 4K, 16K réalité augmentée, robots joueurs laissent imaginer des jeux complètement immersifs et spectaculaires. La frontière entre cinéma et le jeu vidéo s'estompe au profit d'expériences interactives fortes. Tous à vos sacs anti-vomi, car demain cela va dégueuler dans les salons. Chaussées de vos lunettes immersives et malgré l'anti-sickness, votre partie d'une heure et demie vous laissera un goût amer dans la bouche. Presque 200 personnes ont défilé sur les stand CNAM-ENJMIN et IDE Gobelins, pour le plus grand bonheur des bêta-testeurs découvrant comme lors de la première de l'entrée en gare de la Ciotat au cinéma un morceau de ce « Futur » tant convoité.

KRNAGE03.jpg

Marché de niche ? Expérience de foire ? Outil technologique et scientifique ? Les Oculus Rift sont tout cela à la fois, un grand bluff visuel, une claque à l'estomac. Pourtant tout reste encore à faire et en premier lieu l'écriture d’un scénario adapté et d'un gameplay solide. Ces lunettes immersive concrétise également l'ensemble des rêves des joueurs d'être DANS le jeu et non plus à coté du jeu. Cela l'a pas de prix et si pour l'instant seulement 60 000 lunettes sont diffusées, lorsque SONY ou SAMSUNG commercialiseront ces objets, nos étudiants seront prêts à proposer des jeux. Nous trouverons sans doute cela complètement banal dans quelques années et l'industrie pharmaceutique vendra des millions de boites de Vogalene contre le mal de mer numérique.

ENJMINALES-2K14-10.jpg

Le jeu comme modèle de développement social et économique ? Nous ne sommes qu'au début de la gamification, mais demain le jeu fera entièrement partie de notre quotidien, pour apprendre, travailler, consommer, se déplacer, aimer. Le joueur 2.0 puis 3.0 sera à la fois, le joueur, le créateur du jeu et le héros de son jeu. Tous connectés, tous joueurs ou les actions de la vie quotidienne se feront dans un Candy Crush saga géant. Aurons nous encore envie de jouer, lorsque son recrutement, sa promotion, ses impôts, ses examens, ses diplômes, seront gamifiés ? Quand des milliers de psychologues trouveront des vertus pédagogiques et salutaires au jeu vidéo, lui qui était encore il y a peu de temps subversif et blasphématoire. Jouerons nous encore lorsque les femmes et hommes politiques proposeront l'ouverture de salles de jeu-vidéos dans les écoles ?

ENJMINALES-2K14-16.jpg

Et si l'avenir du jeu vidéo était marqué par un retour en arrière toute ? Quand nos enfants en auront marre de voir leurs parents et grands-parents jouer naturellement, vont ils s'en détourner ? Le jeu deviendra peut être ringard aux yeux des nouvelles générations qui redécouvriront les jeux de dés. La culture du jeu vidéo atteint un stade de maturité qui laisse le choix de jouer à des jeux physiques sophistiqués et permettent d'apprécier le rétro gaming. Et si la technologie revenait dans la matérialité du jeu ? Avec des dés RFID, des cartes à jouer tactiles, des personnages connectés, du jeu grandeur nature géolocalisé ? Quand la technologie repassera derrière le gameplay. Dans quelques années, nous demanderons à Émilie son avis, c'est elle qui a la clé...

 

Génération Z

Gamers Assembly

Enjminale

Les ENJMINALES

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans C'était le Futur
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 21:31

OculusRiftPlayTestWeb

Ils furent plusieurs centaines à venir sur le Stand IDE Gobelins CNAM ENJMIN, pour essayer les lunettes Oculus Rift du projet aWAY et du projet ASCENT. Trois jours de folies pour essayer ces lunettes immersives et magiques, pour se ploger dans ce que seront les jeux du Futur.

GA-2K14-35

Ce fut sans doute le plus grand Playtest jamais réalisé sur un projet et nous vous en remercions tous... Reconnaissez vous et identifiez vous...

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 22:15

GA-2K14-01

L'album des photos insolites prises durant l'édition 2014

de la Gamers Assembly sont disponibles:

 

http://ericleguay.over-blog.fr/album-2203562.html

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 21:45

GA-Pyjama01.JPGSans doute le rêve fou de chaque joueur, qui est secrètement le mien également, serait de vivre cet événement unique en France que représente la Gamers Assembly de Poitiers en Pyjama. Non pas un pyjama ordinaire, ou de mauvaise facture acheté chez KIABI. Non un vrai pyjama, une grenouillère géante Pikachu, pour les plus fanatiques. Une grosse peluche douce et soyeuse, à la teinte éclatante quand elle ne vous électrocute pas, déambulant avec légèreté dans les allées de la GA. Un énorme Doudou numérique contre qui l'on aimerait se lover. Une mascotte joueuse, une mascotte Killer, prête à tous les combats. J'en ai révé, ils l'ont fait...

GA-Pyjama03.JPGCe n'est pas un joueur, mais trois, qui ont eu cette idée géniale, cette idée régressive à souhait, ce trait d'adulescence assumé. J'ai pesté de ne pas avoir fait ce choix le premier, tant mon statut d'adulte raisonné, m'empêche de porter autre chose que le costume du sérieux. Il fallait bien cela pour inaugurer les 9 000 M2 de cette nouvelle GA, installée dans le nouveau parc des expositions de la ville de Poitiers. Deux plateaux GIGANTESQUE, pour un festival DANTESQUE du jeu vidéo. Retour aux sources et retour à la maison pour les joueurs, qui se sont sentis plus Pictaves que Poitevins.

GA-Pyjama02.JPGLe grand Hall Jaune, accueillant et vaste, fut une réussite d'installation, et de passion. Le confort des joueurs y a beaucoup gagné et l'ambiance survolté fut plus largement partagée. Il n'y avait pas à grimper l'escalier pour se rendre d'une TEAM à l'autre. Je crois que l'avis partagé fut positif. Coté Hall Rouge, la scène bluffante d'équipement et de taille jouxtait le linéaire du Bar. Nous pouvions enfin boire une bière et manger notre pizza froide tout en regardant la Grande finale Trackmania² Dirt. Je sais que les plus chagrins, regrettent encore le confort de la grande salle de Palais des Sports. Moi je lui trouvais un coté embourgeoisé et pas dans l'esprit du jeu. Je vous avouerai avoir failli m'endormir lors des inauguration devant l'enchainement des discours. Pire encore j'ai crains me réveiller en plein concert de Michèle Torr.

GA-Pyjama04.JPGL'ambiance était là, la ferveur des joueurs également. Pour couronner le tout, un vrai village d'exposants, digne d'une mini PGW. Au moins là on avait pas peur de salir la moquette. Alors de mes deux stands, où j'ai jonglé à l'envie jusqu'à épuisement, pour présenter le projet ASCENT de l'ENJMIN et Away des IDE Gobelins, furent des moment d'intenses rencontres. J'ai envié le Pikachu installé dans notre Transat découvrant son "Moi intérieur" derrière ses Oculus Glass... Il était dans l'air du temps, dans le « Mood Digital », entre régression et avant-gardisme. Un peu comme si Michel Serres avait oublié la génération Babygro, pour désigner la génération Z. Car c'est peut être ainsi que nous jouerons demain, confortablement installé en pyjama, pour escalader l'Everest.

GA-Pyjama06.JPG

http://www.gamers-assembly.net/

http://www.babygro.fr/

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 08:31

GA-J-8.jpgLa Gamers Assembly, c'est dans 8 jours, j'y suis présent pour y animer une conférence sur le futur du numérique mais également pour présenter le projet ASCENT des étudiants de l'ENJMIN, et le projet AWAY des étudiants IDE. Deux réalisations visibles avec l'OCULUS Rift.

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 16:45

WebNight47Après une nuit intense, faite de codage, de création de logo, de chansons, de parties de FIFA14 et de bonbons ingurgités, les équipes présentent à 10h leur production au jury. C'est Vincent de ROCHER, de Unis-Cité Poitou Charentes qui a revêtu le costume de Président du Jury, afin de recueillir les avis des autres membres et proposer le projet gagnant.

WebNight53Vincent de ROCHER fut très investi dans cette initiative, il a passé une bonne partie de la nuit avec les équipes suivant les travaux avec attention et écoute. Au petit matin du second jour, les 5 projets en concurrence furent décortiqués, analysés, critiqués et qualifiés. Souvenez vous des projets, voici un petit rappel imagé et argumenté.

WebNight48

Femme-Espoir de la Guinée, une association d'entraide pour le développement de la Guinée au travers de cette association de Femmes Guinéennes.

WebNight49EVA pour Êtes Vous Accessible, un outil pratique pour faciliter la mobilité des personnes en fauteuils roulants dans la CAP Poitiers.

WebNight50Domodicapé, un projet d'aide et d'entraide pour faciliter la vie des personnes Tétraplégiques, en proposant des solutions concrètes pour l'amélioration de l'habitat.

WebNight51Gratiféria, un site bourse d'échange basé sur la gratuité d'objets, de vêtements etc Une sorte de Au Boin Coin Gratuit.

WebNight52

Les Mères Veillent,

http://lesmeresveillent.olympe.in/

un site d'aide et d'entraide à destination des jeunes parents confrontés à la dure réalité d'être parent. Laissons le Président du Jury donner son verdict :

 

 

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 01:04

WebNight10Il fait nuit noire sur Poitiers, la pluie a balayé la place du Maréchal Leclerc, les derniers pigeons de l'abreuvoir se sont envolés. Il est temps de prendre un peu de hauteur et de survoler la WebNight à la manière de Yann Arthus Bertrand, en plus respectueux pour l'environnement, puisque l’événement est 100 % numérique, que c'est fantastique, ces pixels issus du nucléaire.

WebNight08

Nous survolons à présent le bureau de Arnaud Montebourg, relisant son discours de fusion entre SFR et Numéricable. Laissons le, il répète savamment.

WebNight07

« Moi, monsieur, si j'avais un tel nez, Il faudrait sur le champ que je me l'amputasse ! » Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse : Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! » Descriptif : « c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! »

WebNight19Champaloo, taitaihoo ? confitoo Champaloo !!! confinoo...

WebNight20

Une WebNight, plus un Web Program Festival, j’auditionne et je soustrais le tout pour ne faire qu'un site en responsive design, le tout diffusé pour la télé, en HDDB...

WebNight27

Interface by Docteur Dre

WebNight28Code by CoD

WebNight29

J'ai la guitare qui me démange,
Alors je gratte un petit peu.
Ça me soulage et ça s'arrange
Mais ça fait pas très sérieux.
Pardonnez-moi, c'est très étrange,
Ça me prend là où ça veut.
C'est la guitare qui me démange,
Alors je gratte un petit peu.

WebNight31

Le recettage du site laisse apparaître une défaillance structurelle au niveau de l'interface en totale divergence avec le cahier des charges et au gabarit y afférent. Je vous demanderais de respecter scrupuleusement le WireFrame fourni par nos soins. Mais non je ne suis pas une cliente chiante...

WebNight32

Tata Yoyo qu'est-ce qu'y a sous ton grand chapeau
Tata Yoyo, dans ma tête y a des tas d'oiseaux
Tata Yoyo, on m'a dit qu'y a même un grelot...

WebNight34Bonne nuit... à 10H pour le dévoilement...


 


Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 23:30

WebNight24

La brigade pourpre de nuit vient prendre possession de la WebNight... Dîner, visite des amis, des anciens, retour à la programmation et au Karaoké, la nuit risque d'être très mouvementée...

WebNight36

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 16:42

WebNight11

 

Le terme désigne le prolongement de l’adolescence en dépit de l’entrée dans l’âge adulte. L'adulescence commence vers 18 ans et se termine en général autour de 30 ans. Selon Marie Giral, elle se prolonge jusqu'à 35 ans, et parfois bien plus, voir 50 ans dans mon cas. Selon Vincent Cespedes ce concept serait le « prolongement diffus de la crise d'adolescence » faite de tendances régressives maintenant l'immaturité psychosociale. Je peux vous l'assurer aujourd'hui, la WebNight est un événement sérieux mais régressif et adulescent...

 

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 15:46

WebNight04

Poitiers est classée comme la 5ième ville française, la plus accessible aux personnes handicapées. A y regarder de plus prêt, ce n'est pas très brillant, car si la Gare est en effet accessible, il reste des points noirs inadmissibles comme la CAF et seulement 2 lignes de bus selon VITALIS. Pire encore la restructuration du centre ville semble avoir complètement oublié les fauteuils roulants avec son sol glissant et ses minis escaliers de l'esplanade de la Mairie. EVA (Êtes Vous Accessible) proposé par Catherine se veut une plate-forme d'aide et de support à l'accessibilité en ville des handicapés. En recensant et surtout en notant les accès, EVA sera de nature à faire évoluer les choses en ce qui concerne l'intégration et la mobilité.

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 14:46

WebNight03

Parce que Benoît a son frère Michel tétraplégique, il a imaginé un site web qui puisse aider les familles et les handicapés dans leur vie quotidienne. Grâce à des astuces, des conseils, des informations pratiques, les normes en vigueur, ce site devrait pouvoir soulager les personnes handicapée et leurs familles. Le projet va jusqu'au conseil et à l'aménagement des lieux de vie, le tout gratuitement. Tel est le troisième projet présenté aux équipes de la WebNight. N'hésitez pas à contacter son créateur...

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 14:41

WebNight02

 

Une braderie, un vide grenier, vous connaissez, mais un vide grenier où tout est gratuit ? Où la dépose d'objets, de vêtements, de livres, de disques, d'objets usagers est libre et gratuite et leur enlèvement tout autant. Le mot « chiner » prend un autre sens, c'est ce que propose Camille pour le 15 Juin à Beaulieu. Intégrée au réseau Gratiferia, cette initiative originale et solidaire voudrait par ce site, étendre à la toile ce concept de partage. Donner sans rien attendre en retour, voici le mot d'ordre...

 

https://www.facebook.com/Gratiferias?fref=ts

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Coeur
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 14:07

WebNight01

Le premier projet traité par la WebNight est proposé par Rhifar et Yelise. Il s'agit de réaliser un site portail d'information sur la petite enfance à Poitiers. Comme le dit si bien Stromae dans sa chanson Papaoutai "Tout le monde sait , comment on fait des bébés mais personne sait comment on fait des papas"; le site se propose d'être un guide pour aider les parents à devenir parents avec des expériences partagées, un forum vidéo, un annuaire collaboratif et pleins de choses encore à découvrir demain 10h. C'est un groupe de filles qui se lance ce défi même si les papas seront aussi concernés par le site.

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 09:32
Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 11:40

WebNight01.JPG

Demain 9h commence la WebNight de mes étudiants en Master Web édito de Poitiers.

24H pour réaliser un site web innovant et peut être responsive ou pas...

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 10:54

Combo12.jpgDeux femmes avaient chacune mis au monde un enfant. L'un était mort étouffé, elles se disputèrent alors l'enfant survivant. Le Roi Salomon réclama une épée et ordonna : « Partagez l'enfant vivant en deux et donnez une moitié à la première et l'autre moitié à la seconde ». Une des femmes déclara en larme qu'elle préférait renoncer à l'enfant plutôt que de le voir sacrifié. Salomon reconnut ainsi la vraie mère. Il lui fit remettre le nourrisson. Ce Dimanche, les électeurs Parisiens joueront les « Salomon » modernes, tranchant cruellement dans le choix de donner Paris, enfant survivant à sa Maire. Elles sont deux femmes à ce disputer, cet enfant si vieux et si chétif, cet enfant si chéri mais si ingrat. Un enfant à se partager, un Paris à se répartir.

Combo04.jpgA grand coup de « Parisiens, Parisiennes », elles s'invectivent, se jaugent et se combattent pour un pari fait sur Paris de deux mères qui veulent devenir Maire. Tout se jouera dimanche soir entre la brune et la blonde entre la lisse et l'ondulée, entre l'austère et la frivole, entre la Madone et l’Esméralda. Durant cette campagne, elles furent séductrices, conspiratrices, charmeuses, mordantes mais avides de poser leur empreinte sur cette ville capitale. Leur programme se résume souvent à un mouvement de tête, une inclinaison, un bon mot, pour surtout ne froisser personne et séduire le parisien, nouvellement dénommé Bobo, comme un primate ostentatoire et dépravé de la tribu des Bonobos.

Combo03.jpgCar Paris a bien changé mais pas vraiment en bien, dépassé par d'autres capitales, plus sexy, plus modernes, plus vivantes, plus accueillantes et moins regardantes. Paris c'est laissée distancer, dépasser et abîmer. Entre Londres qui cultive le « Paris Bashing » et Berlin sa toute nouvelle modernité, il reste peu de place à cette ville musée desséchée. Il n'y a guère que les touristes et les voyageurs malades pour trouver du charme au Métro sale et vétuste quand d'autres y trouve la grâce. Paris ne fait plus autant rêver, les artistes, les créatifs et les bohèmes quand d'autres comme Rio, Shanghai, Melbourne, Barcelone, Milan, New York, respirent le dynamisme et l'attractivité. Paris est une vieille fille trop fardée, revêche et surannée.

Combo01.jpgParis est devenue cette Norma Desmond , de Sunset Boulevard, recluse, capricieuse et diva, qui ne voit plus le monde changer autour d'elle, encore aveuglée par son glorieux passé, entre deux défilés de mode. Paris est une étoile noire, un trou béant, ou viennent s'engloutir, les capitaux, l'énergie, la beauté, la sueur, la passion, et qui ne recrache que sa misère et ses bras le plus loin possible de ses murs. Ce trou béant et stérile, s'agrandit encore dans le Grand Paris, qui à son tour viendra assécher le reste de la France, pour ne plus former qu'une cicatrice purulente, un nombril cyclopéen. Qui sont ces Parisiens qui ne rêvent qu'à une seule chose, fuir ce monstre quand tant de gens attendent à sa porte de pouvoir y loger dans 9m carré ? Qui est cette ville qui se dit moderne et qui pourtant rêve de vivre discrètement à la manière d'une grosse bourgade de province ?

Combo02.pngDimanche soir, son destin ne changera en rien, mais de ces prêtresses, une l'emportera, achevant de stériliser cette ville avec des vélibs et des marchés bio. La modernité y sera encore une fois étêté comme ses tours qu'elle refuse de voir se construire, ou ses réseaux numériques quelle peine à mettre en place. Paris se prépare lentement mais sûrement à ne plus être qu'un grand centre commercial pour touristes fortunés et bobos égarés dont le seul objectif est de « chiner ». Paris engloutissant tout sur son passage, ne sera bientôt plus que la énième attraction d'un Disney géant, d'un Paris World Resort. Je ne peux voter dans une ville que je n'habite pas, mais que je subis au quotidien. Je ne pourrais plus jamais l'habiter mais je l'ai tant aimé et adulé, comme un amant délaissé je vais la fuir et l'oublier.

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Gueule
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 09:53

CultureGeek.JPG

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Actualité
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 09:02

ExcuseMetro01

Je suis le voyageur malade, je hante le hall des gares à l´heure des parisiens hagards, je m’évanouis à bon escient dans les wagons bondés. Je choisi mon heure, je suis pervers et futé, je suis le voyageur malade. J'attends mon heure, tapis dans un recoin, assis, je vais vomir sur vos souliers, dégueuler sur la banquette. Je suis là pour vous pourrir la vie, vous faire rater un rdv, vous empoisonner votre journée, vous dégoûter de venir à Paris. Je suis le voyageur malade, la star de la RATP, la personne la plus souvent citée sur les panneaux d'affichage. Je suis anonyme mais adulé, craint mais si souvent le sujet de raillerie métropolitaine.

ExcuseMetro02

Je suis le voyageur malade, jamais rencontré et pourtant si présent, jamais croisé et si vivant. J'anime le réseau de mes pervers anomalies génétiques, de mes fantaisistes débordements. Je suis hypocondriaque toute la journée, choisissant au hasard le lieu de mon forfait, le plus gênant, le plus déroutant. Je suis là, j'attends, l'heure propice de mon crime, quand il y le plus de monde à bloquer, le plus de monde à emmerder. Je suis là, choisissant le meilleur moment, celui de la ruée, pour une crise d’épilepsie bien imitée. Je suis connu des touristes Chinois et Japonais, qui découvre la vétusté et le cynisme de la RATP.

DSC06481

Je suis le voyageur malade, l'excuse favorite de la RATP qui sur ses 14 lignes, égraine avec ponctualité mes ingénieux forfaits. Je n'ai pas toujours existé, il fut un temps ou ce réseau était la fierté des parisiens, envié du monde entier. Non avant je n'aurai pas été traité avec ménagement, on m'aurait sorti, viré, extirpé de ma rame Sprague, pour ne pas ralentir le trafic, pour ne pas gêner les passagers. Mais ça c'était avant, avant de rationaliser et ISO formater la communication voyageur. C'était avant quand la RATP respectait encore un peu ses voyageurs, c'était avant l'invention du ReR A B C et D. C’était avant, lorsqu'il y avait encore des agents en station.

DSC07076

Je suis le voyageur malade, la plus belle invention de la RATP depuis une dizaine d'année. Un toussotement de ma part, une poitrine oppressée, un crachotement bien choisi, et voici le trafic englué pour une bonne partie de la matinée, assurant ainsi une pause méritée. Je suis la valeur refuge, lorsque le chef de station ne sait plus quoi inventer comme excuse pour justifier, un retard, une grève du zèle, une engueulade, un congé intempestif, il fait appel à moi. Je suis toujours là, disponible, fragile, à la santé précaire pour immobiliser durant quelques heures toute cette belle mécanique désuète et tremblante. Je suis le voyageur malade, qui répond toujours présent pour dégrader chaque année, les chiffres de la ponctualité.

DSC06890

Je suis le voyageur malade, chouchouté et serviable, qui au gré des besoins, se déplace dans Paris et sa périphérie. Une offre nouvelle et économique, bientôt exportable sur les Métros de la planète. Je suis le voyageur malade, le fruit de le démarche qualité implanté à la RATP, l'enfant de la norme ISO, le sujet de sa majesté Qualité. Je suis le voyageur malade, qui m'en vais vous expliquer pourquoi je surgis à l'improviste des écrans sur les quais, dans les stations et les wagons, vous bloquant, vous énervant, pour la plus grande satisfaction de mes parents.

DSC00663

En 1994, la RATP lance une démarche qualité afin de répondre aux attentes de ses clients. En effet le passage de régie en EPIC, fait passer le passager du métro, de simple usager, en client privilégié. C'est une nouveauté, « le but de cette démarche est de placer le client au centre des préoccupations, de l’opérateur au PDG, et d’offrir une vision commune et cohérente des priorités voulues de la qualité de service ». Sur le papier tout ceci est magnifique et limpide, c'est l'ADN de ma naissance, le creuset de ma maladie.

DSC08407

Maintenant il faut agir et penser client... Mais cela coûte cher, très cher, de changer ses habitudes et de rendre un service fiable et efficace. Des codes, des normes et des exigences sont mises en place et des standards de régularité sont énoncés. Pour le Métro un niveau d’exigence est institué: avec un taux de 97% (95% pour le ReR) de régularité. Un seuil d'inacceptabilité est même institué si le voyageur attend le métro plus de 15 minutes. Idem pour le ReR. Ainsi « La ligne A termine l’année avec un résultat de 83.8% (Ponctualité Voyageurs) en indicateur commun SNCF / RATP » c'est digne de la Roumanie de Nicolae Ceaușescu...

DSC06459

Autant dire que ces chiffres, vu l'état de vétusté de certains matériels, sont rapidement inaccessibles. Surtout que la norme ISO 9000 impose une réponse aux dysfonctionnements du service. « Lorsque le service est inacceptable ou dégradé, les actions pour le traitement de la gêne client sont immédiates et prioritaires. » Ainsi, il faut en priorité « réparer le client » en informant les voyageurs pour les aider à poursuivre leur voyage, « réparer le problème » en agissant pour la remise en service la plus rapide de la panne et éviter que le dysfonctionnement se répète en prenant en compte ce qui s’est passé et en évitant la réapparition du problème. » Voici donc ce discours officiel, qui doit « réparer le client » et « réparer le problème ». Seulement voilà « réparer le problème » coûte cher, très cher, trop cher, alors que « réparer le client » en l'informant ne coûte rien.

DSC08888

C'est là que j'entre en scène, que je viens au secours de ce bel édifice théorique. Je suis le voyageur malade, entassé, étouffé, groggy, j'ai ma crise cardiaque. Un passager bien intentionné, m'aide, demande de l’assistance, et comme dans les séries télés demande s'il y a un médecin à bord. Comme il n'y en a pas, il fini par tirer le signal d'alarme, m'abandonnant ainsi au seul conducteur, lui même abandonné à son triste sort. Seule solution, appeler les secours terrestres, qui comme chacun sait n'ont rien à faire de leur journée. Et voici votre rame immobilisée, pour une bonne partie de la matinée, avec derrière elle, son chapelet de wagons bondés, où je me prépare déjà à jouer au Voyageur malade. Déjà mon nom s'affiche sur tous les écrans, dans toutes les stations, comme un salut pour mon chef d'exploitation. La norme est respectée, le touriste Japonais intrigué, la secrétaire excédée, l'étudiant retardataire soulagé, mais le « client est réparé » à peu de frais.

ReR-A

Je suis le voyageur malade, mais je ne suis pas seul, je voyage également avec une galerie de portraits digne des meilleures œuvres surréalistes. Les traditionnels et inombrables « incidents techniques » sont largement dépassés par de nouvelles excuses, toutes plus poétiques les unes que les autres. Notons « le colis suspect », qui en période hivernale fait un tabac. La « forte densité de circulation » qui me laisse pantois, et que dire de cette phrase énigmatique « Un nombre important de matériel roulant arrêté en atelier de maintenance, nous contraint à supprimer des trains ». « En répercussion d'un animal sur les voies » reste mon favori, battu récemment par « Suite à la découverte d'un corps ». Et puis au sommet de notre chaine de l'évolution, il y a « l'accident grave de voyageur », la seule cause non désirée qui force notre respect.

DSC07452

Pourtant me direz vous, la norme ISO 9000 prévoit également de « réparer le problème » ? de prévoir un plan B, des équipes de secours mobiles, du personnel en station formé aux premiers secours, des voies de contournement, des agents d'informations, du matériel récent, des messages en Anglais pour les touristes etc etc etc. Oui la norme ISO prévoit tout cela, mais « tout cela » coûte affreusement cher, que seul le Métro Chinois peut s'offrir. Le client est informé « réparé » mais jamais la cause du problème. Alors je vais encore vivre longtemps dans le métro parisien, je vais faire mon voyageur malade pour de nombreuses années encore, mon meilleur rôle, offrant ainsi aux voyageurs excédés un moment de grâce. Alors la prochaine fois, vous penserez à moi. Je suis le voyageur malade, je hante le hall des gares à l´heure des parisiens hagards...

Repost 0
Publié par eric Leguay - dans Coup de Gueule
commenter cet article