Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 08:04
#FENS2015

L'édition 2015 de Futur en Seine est officiellement annoncée depuis hier. Futur en Seine est LE festival dédié à l’innovation numérique, qui se tiendra du 11 au 21 juin prochain. Depuis sa première édition en 2009, il est organisée par Cap Digital, le pôle de compétitivité et de transformation numérique. Futur en Seine présente chaque année, les dernières innovations françaises et internationales aux professionnels et au grand public. Le Village des innovations (CNAM-Gaité Lyrique) est l’événement le plus populaire grâce au soutien de projets par la Région Île-de-France et la Mairie de Paris.

http://www.futur-en-seine.paris/

 

 

Conférence de presse de Stéphane Distinguin président de Cap Digital Paris Région, à la Gaité Lyrique pour l'édition 2015 de Futur en Seine le Festival du Numérique

L'ambition de cette année est d'engager le dialogue entre l'humain et le numérique, et surtout de replacer l'humain au cœur du numérique autour des enjeux climatiques et du développement durable. Au programme, donc une série de conférences « climats », des conférences « Humain et Technologie », des industriels, des politiques, des penseurs et puis des robots. Des robots compagnons de nos vies, que le jeune public pourra programmer. Si ajoute des concerts live lors de Futur Live, pour célébrer notre passion autour du numérique. Comme pour les éditions passées, vous me retrouverez lors de nombreuses chroniques sur ce blog...

 

De la première édition à celle de l'an passé...

Futur en Seine fête la ville numérique

Au 104, le Futur c'est maintenant...

Le Futur se met en Seine

Album - FenS-2014

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 10:00
Extrait du Sciences et Vie Octobre 1955

Extrait du Sciences et Vie Octobre 1955

Alors qu'une rétrospective, autour de son œuvre, vient d'être inaugurée au centre Pompidou, 50 ans après sa mort, Charles-Édouard Jeanneret dit Le Corbusier fait encore polémique. Ainsi donc après 50 ans passés, de révolutions technologiques, de changements climatiques, de bouleversements géopolitiques, de constructions anarchiques, le grand architecte suscite autant le rejet que l'admiration. C'est souvent à lui seul et à ses intentions qu'est portée toute la responsabilité de l'échec cuisant des « grands ensembles » construits entre les années 50 à 70. Si son œuvre prospective et créative suscite la reconnaissance un peu partout dans le monde, il se trouvera toujours quelqu'un pour nous rappeler « La Maison du Fada » comme pièce maîtresse de notre dégradation urbaine.

Le Corbusier : 50 ans d'incompréhension...

Autant vous le dire tout de suite je suis un admirateur INCONDITIONNEL de son œuvre, un militant oserai-je même dire. J'ai passé mon bac en 1982 dans le Lycée qui porte son nom, sans connaître aucune de ses constructions. Sur le site du « Lycée Le Corbusier » se trouve l'une de ses plus emblématique Villa, la Villa Savoye, du nom de son propriétaire, fondateur de la compagnie d'assurance Gras-Savoye. Quasiment en ruine et abandonnée, elle n'était pas ouverte au public. Pourtant en entrant dans le jardin, on pouvait apercevoir cet OVNI moderniste posé sur l'herbe verte, comme prêt à décoller. Assurément cet architecte qui avait construit une machine à habiter aussi époustouflante ne pouvait être que « le visiteur du futur ».

Le Corbusier : 50 ans d'incompréhension...

Imaginer en 1928, une manière de vivre aussi peu conventionnelle et aussi éloignée des standards de vie de l'époque est en effet déroutant. Plan libre, solarium sur le toit, dedans-dehors sur la terrasse, grandes baies vitrées, fenêtres bandeaux, salle de bain de repos, garage intégré, pilotis, sont les attributs les plus marquants de cette architecture fonctionnelle. C'est encore plus déroutant, lorsque l'on visite aujourd'hui la Villa, 15 ans après l'an 2000, pour comprendre l'aspect visionnaire de nos envies de vie contemporaine. Les médiocres pavillons de banlieue Phénix et la Maison de Maçon Bouygues, sont restées au XIXe siècle. Ce qu'il fit pour une et plusieurs Villas, il l'imagina pour des immeubles collectifs, un couvent et des villes entières.

 

Le Corbusier : 50 ans d'incompréhension...

Pourtant cela commençait bien, puisqu’après guerre, il s'agissait de faire construire, une « cité radieuse » ouverte, éclairée, spacieuse, moderne, équipée, par l'architecte moderniste le plus célèbre des années 20, en remplacement des taudis insalubres Marseillais et surtout pour reloger ces milliers de familles sans logis. L’unité d'habitation était née, avec elle le concept de duplex, de cuisine ouverte et équipée, de loggia, de parois coulissantes, de placards, de toit terrasse avec des équipements collectifs, de rue intérieure, le tout monté sur pilotis pour faciliter la circulation au niveau du sol. Visionnaire ? certes, vivable ? Oui, coûteux ? assurément, fiable ? absolument pas, dérangeant ? le mot est faible.

Le Corbusier : 50 ans d'incompréhension...

Marseille puis Rézé virent se bâtir ces « unités d'habitation collective », ces « barres », que le public percevait de moins en moins « radieuses », tant le choc visuel était brutal, et le mode de vie déstabilisant. Si le « Modulor » guidait la conception de ces ensembles, cette notion systématique ne collait pas aux hommes non standardisés des années 50 et 60. Sans doute, cette notion de besoins standardisables et standardisés presque industrialisée du Taylorisme architectural passait très mal chez ses contemporains. Elle passe encore très mal chez NOS contemporains, qui ne voient pas dans le « Modulor », la version moderne de « l'Homme de Vitruve » de Léonard de Vinci. Ses villes idéales et ses cités radieuses, Le Corbusier ira les bâtir ailleurs, en Inde.

Le Corbusier : 50 ans d'incompréhension...

Le Corbusier n'a donc pas construit les grands ensembles qui fleurirent en banlieue et qui marquent l'architecture HLM des années 60-70. Pourtant, de nombreux architectes et hommes politiques de l'époque revendiquaient à tort, son héritage et sa pensée dans la construction à grande échelle de « Cages à poules ». Son plan pour un Paris du XXIème siècle, reste le plan d'urbanisme le plus controversé. Le traumatisme est tel aujourd'hui, qu'à Paris, il ne se construit plus rien d'envergure, sans que la polémique ne ressurgisse. Même une malheureuse Tour d'à peine 180 m de haut de forme Pyramidale à la Porte de Versailles crée l'hallali. Certaines vont même jusqu'à envisager la destruction de la Tour Montparnasse afin de raser toute trace de modernité à ce Paris « muséifié ».

Le Corbusier : 50 ans d'incompréhension...

Lui qui voulait que son talent de peintre soit reconnu et qui finit ses jours dans un cabanon, reste le plus grand architecte et urbaniste du XXe siècle. La polémique ultime trouve également son origine dans ses idées politiques proche du « facisme » et du « totalitarisme », dont on trouve trace dans sa très nombreuse correspondance avec sa mère. Pourtant il traversa la guerre et l'après guerre sans encombres. Traité ensuite son architecture de fascisante est également grotesque puisque toute l'architecture des années 30 est marquée par ce style martial et viril, pour s'en convaincre il suffit de regarder de près le Trocadéro, ou la Mairie de Boulogne Billancourt.

Photo Eric LEGUAY
Photo Eric LEGUAY
Photo Eric LEGUAY
Photo Eric LEGUAY
Photo Eric LEGUAY
Photo Eric LEGUAY
Photo Eric LEGUAY
Photo Eric LEGUAY
Photo Eric LEGUAY
Photo Eric LEGUAY
Photo Eric LEGUAY
Photo Eric LEGUAY

Photo Eric LEGUAY

Je vous invite aujourd'hui 50 ans après sa mort, à découvrir, son œuvre la plus accessible et la plus visionnaire : la Villa Savoye. Ce n'est pas un voyage vers le passé, cette rencontre avec ce bloc pur et blanc, mais un voyage vers le Futur architectural. Un futur qui reste encore à écrire quand notre XXIe siècle encore naissant aura trouvé ses marques. Venez apprivoiser ce vaisseau spatial, venez vous élever sur le toit terrasse pour dominer la frondaison verte environnante et imaginer vivre ici, dans cette maison témoin de nos désirs de liberté. Cette maison a été imaginée et construite pour les humains du XXIe siècle.

 

http://ericleguay.over-blog.fr/article-l-homme-d-a-cote-le-voisin-que-le-corbusier-n-avait-pas-prevu-73408291.html

 

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 09:13
Hip-Hop à l'IMA

H.I.P.H.O.P, c'est ainsi que Sidney, épelait le générique de son émission consacré à la musique Hip-Hop. La France de Mireille Mathieu découvrait ainsi le rap, le DJing, le break dancing, le graffiti, le beatboxingn, les sweats à capuches, les danseurs de rue et la poésie de banlieue. C'était sur TF1, c'était en 1984, Jack Lang était Ministre de la Culture, et à contre courant de la Rock&Roll Attitude dominante, prédisait à ce style musical, le fondement d'une culture forte. Aujourd’hui s'ouvre à l'Institut du monde Arabe, une exposition retraçant le parcours de cette musique, composante du RAP, du Bronx aux rues Arabes. Retour sur 30 ans de culture Hip-Hop avec Akhenaton comme guide.

HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris

J'avais 20 ans, le Hip-Hop n'était ni ma culture, ni mon genre musical, ni ma banlieue. Cette plongée amusée et amusante dans une expression culturelle parallèle à la mienne fut instructive mais non nostalgique. A vrai dire, en observant la majorité des invités de l'inauguration, je n'étais pas le seul, et même la conférencière, semblait plus fan des Spice-Girls que de NTM. Ce genre musical a eu en France plus de détracteurs que de fans, et est resté une culture importée. Seule la poésie des textes de MC Solar, la danse du MIA et l'art du graffiti, resteront dans nos souvenirs. Bizarrement la RATP, qui fut la plus grande victime collatérale de ce mouvement musical ne fut pas cité comme partenaire.

 

Hip-Hop à l'IMA

D'un mouvement de rue, New-Yorkais, à la banlieue 9.3, ce genre musical fut l’occasion d'émancipation des peuples opprimés du Maghreb. Revendicatif pour certains, il ne s'est jamais installé comme une contre-culture, un mouvement de pensée libérateur, mais bien au contraire, comme un mouvement « bourgeois » récupérant et réinterprétant vulgairement les codes de la société de consommation. Grosses berlines allemandes, marques de luxe, misogynie des clips, danses lascives, textes indigents, costumes rutilants, chaînes en or. Difficile aujourd'hui de se reconnaître dans le HipHop, et Booba est un peu au Rap, ce que Sheila fut au Disco : son arrêt de mort.

HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris
HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris

HIP HOP DU BRONX AUX RUES ARABES UNE EXPOSITION ÉVÈNEMENT À L’INSTITUT DU MONDE ARABE 28 AVRIL - 26 JUILLET Paris

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 20:54

Comme dans Ratatouille, Rémy vit à Paris

Il y a des rats dans Paris, l'affaire est entendue et connue. Ce n'est pas un mystère, c'est un mammifère des rues. Les Anglais perfides y voient l'incarnation de notre crasse, quand nous y voyons le symbole de notre intelligence et de notre ruse. La Fontaine en fit son héros, tour à tour des villes et des champs et Disney en fit le plus fin des gastronomes. Il est notre Rémy de Ratatouille, notre semblable, notre complice. Il erre dans les rues, le poil soyeux et le cri pointu comme l'accent des parisiens. Il pue les égouts mais les égouts BIO, il vit dans la fange mais celle des Champs Élysées et des grands boulevards. Vous l'avez déjà croisé dans vos caves, nos parcs, nos rues, sur les quais du métro, ce rat brun civilisé. Il nous survivra, quand nous seront tous exilés dans le grand Paris, lui restera bien au chaud, dans les beaux quartiers réservés aux Bobos.

Rue Saint-Denis, cette après midi à Paris, Rémy de Ratatouille prend le soleil

Rue Saint-Denis, cette après midi à Paris, Rémy de Ratatouille prend le soleil

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 16:10

Semaine de jurys pour les étudiants du Mastère IDE du CNAM-Gobelins avec en apothéose de cette année intense : les ENJMINALES aux Arts et Métiers. En partant du principe que l'interactivité ne se décrit pas mais se vit, les étudiants sont amenés, chaque année et en tout lieu, à présenter leurs projets lors de très nombreuses manifestations comme : I Love Transmedia, à la Gaité Lyrique ou encore à la Gamers Assembly de Poitiers.

 

Les interactions et expériences numériques sont de plus en plus sophistiquées et concernent désormais de très nombreux domaines de notre société. Venant de jeu et étant encore le lieu principal de création de ces interactions vidéo-ludiques, je prends plaisir à tester ce futur numérique. Mes petits posts vidéos sont des vignettes intrusives pour susciter l'envie de mettre ses doigts dans cette confiture de pixels.

 

 

De nouveaux jeux vidéos à tester, je réponds présent comme les membres du jury, les anciens étudiants mais également tous les habitués et passionnés de ces journées de play-test. La tendance forte est toujours à l'immersif avec de plus en plus une autre tendance ; celle de la rematérialisation du jeu, dans un parcours narratif complet, qui constitue la définition du Transmédia.

Alien ou Starship Troopers, ont sans doute inspiré les équipes du projet « The Space We Live In » pour vous plonger aux commandes d'un vaisseau spatial à la dérive dans une aventure collaborative. Cela préfigure sans doute les jeux à grand spectacle de salon qui verront s'affronter sur grand écran des familles entières comme on aurait pu jouer au nain jaune un siècle avant. L'immersion est forte et l'intensité de jeu complète, pour une aventure à partager au delà du cercle familiale afin de sauver les naufragés de la planète Titan.

Déjà que pour 100 briques t'as plus rien, alors pensez donc avec une poignée de ferraille ? Mais dans ce marais, ancienne décharge à ciel ouvert, c'est un trésor qui met en scène un « sourat » Jazz avec un Chat Fidel Chatro. L'humour est au rendez-vous de ce jeu de plateau 3.0 avec une galerie de personnages haute en couleurs mais en noir et blanc. Le graphisme est soignée, l'intrigue à tiroir et la complémentarité numérique et physique intelligente. Mon seul regret est que la métaphore avec la vie parisienne de ce « Marais » ne soit pas poussé plus loin.

Puisque certain sont encore à l'age des cavernes du numérique, voici de quoi leur redonner la lumière, dans une visite moderne du mythe de la caverne. DENKILAB une sorte d'EDF totalitaire du Futur, vous propose sur la base d'un équipement pédagogique, vendu en boite, des parcours scénarisés à manipuler sur sa tablette. L'effet est éblouissant, quand en déplaçant des prismes, des loupes, des faisceaux, on arrive à résoudre des énigmes et progresser dans une histoire où même le héros est plus grand et plus fort que moi. Que la lumière soit...

Bienvenue aux ENJMINALES

Ces projets sont imaginés, conçus et prototypés par les étudiants dont la mission va jusqu'à la recherche de partenaires industriels et éditoriaux. En 4 ans, de création de la filière IDE, certains projets sont sortis comme Type Rider et sans doute Fairy Tell Me, d'autres attendent de naître, enfin les derniers sont restés des devoirs d'étudiants. Qu'importe, ces projets ont fait progresser l’interactivité narrative, l'immersion numérique, et nous ont permis de bien nous amuser.

Les ENJMINALES

http://www.gobelins.fr/fc2015/multimedia/ID01.htm

http://www.enjmin.fr/offre-de-formation/mastere-ide/presentation--2

http://gaite-lyrique.net/festival/i-love-transmedia-3

 

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 08:13

Jean-Paul Gaultier, « l'enfant terrible » de la mode, s'expose au Grand Palais. Après Londres, la ville qui l'a fait connaître et qui reste emblématique, c'est Paris qui honore, le plus créatif et le plus prolifique des stylistes. Mode, cinéma, chanson, showBiz, rien ne lui échappe, les plus grandes se l'arrachent pour notre plus grand plaisir. Cette exposition propose une scénographie bluffante, grâce au trucage vidéo, c'est Jean-Paul, lui même qui accueille les visiteurs, dans ses rêves, ses phantasmes et ses délires. Tour à tour, baroque, marin, sirène, punk, jungle, cuir, il est clair que si Marie-Antoinette vivait encore, elle porterait du Jean-Paul Gaultier. Impossible de résumer cette exposition, malgré tout, je vous propose cette immersion dans son univers graphique avec quelques photos en noir&blanc. J’espère que cela vous donnera l'envie de vous glisser dans la peau de Jean-Paul Gaultier.

Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés
Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés

Exposition Jean-Paul Gaultuer Grand-Palais Paris 2015 tous droits réservés

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 09:19

C'est une tradition, chaque édition de la Gamers Assembly a son Lapin. L'édition tombant chaque année, le Week-end de Pâques, il était donc normal de trouver un exemplaire en chair et en os pour déambuler dans les allées. Voici donc un lapin très sympathique et physique, mais joueur de numérique. La Gamers Assembly est un évènement festif, familial et bon enfant. Mais comme tout bon Lapin qui se respecte, quand on vit à la campagne, où le lapin pullule, il a été jeté en patûre dans une joute Paint Ball contre 8 chasseurs. Comme dans la comptine les chasseurs prirent peur car c'était un lapin qui avait un fusil. Joyeuses Pâques...

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 18:47

Pour satisfaire la gourmandise et la curiosité des grands et des petits visiteurs de la Gamers Assembly, le stand CNAM-ENJMIN-Gobelins, présentait le projet Fairy Tell Me avec Vincent et Paul comme démonstrateurs enthousiastes. Beaucoup de monde dans la pénombre du stand, pour dessiner des personnages, des maisons des épées avant de les intégrer dans ce jeu amusant déclinable à l'infini qui ravira grands et petits. Les barbus, les chevelus, les gamers de tout poils se sont laissés enrôler à retrouver leur âme d'enfant dans un parcours à manipuler avec la tablette. Nous travaillons tous à une sortie rapide du titre...

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 15:51

InMoov à la Makers Assembly

Si vous regardez ma photo de profil ou d'identification sur différents sites et réseaux sociaux, vous me verrez représenté en duo avec un troublant robot. Depuis Futur en Seine, j'aime à poser avec le robot InMoov pour signifier la richesse de la vie numérique. Je n'avais pas recroisé le regard d'InMoov, le premier robot Open Source imprimable en 3D, depuis l'été dernier. Je fus ému de le saluer à nouveau lors de la Gamers Assembly et l'entendre me dire combien il était « Happy ». Nous nous sommes serrés la main et pour me salué, il a interprété sa danse gestuelle N° 3. InMoov devait se sentir un peu sur ses Terres, puisque le Futuroscope de Poitiers propose à ses visiteurs de danser avec les robots, au rythme du DJ Martin Solveig.

Le numérique se rapproche de plus en plus du jeu vidéo et de la mécanique futuriste. La jonction se fait naturellement, et c'est avec plaisir que la Gamers Assembly a laissé une place importante aux technologies dans un espace dédié, intitulé Makers Assembly. Imprimante 3D, objets connectés, lunettes immersives, robots seront notre quotidien dans quelques années. Les joueurs de jeux vidéo étant souvent des Geeks par nature et passion, ils seront les évangélistes des technologies 3.0. A très bientôt InMoov, si vous le rencontrez, saluez le de ma part...

http://www.inmoov.fr/

 

 

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 10:55

La Gamers Assembly est avant tout une ambiance, une fraternité, une convivialité. On joue, on se rencontre, on perd, on rigole, on se déguise, on boit un verre. Chaque année, en écrivant ces mots j'ai parfois l’impression de me répéter, de radoter, tant mon enthousiasme est entier et ma fierté d’être invité intacte. Vous êtes nombreux à lire ces quelques lignes sur mon blog, mais vous n’êtes pas tous des joueurs de jeux vidéo. C'est donc pour moi l'occasion de vous présenter année après année cet événement incontournable installé et d'une ampleur à chaque fois dépassée par la taille, l'affluence et la notoriété.

Pour le public des gamers, il est en Allemagne un grand rassemblement de gamers à Cologne chaque été : la Gamescom avec 350 000 visiteurs. Paris avec sa PGW et ses 200 000 visiteurs n'arrive même pas à la cheville, dans l'ampleur, l'organisation, la ferveur à cette manifestation, sachant que Cologne n'est qu'une petite ville de province allemande, un peu à l'image de Poitiers. Alors je me prends à rêver que dans 2 ans ? 3 ans ? 5 ans ? La Gamers Assembly devienne le pendant français de la GamesCom. Futurolan suivi désormais par le Grand Poitiers ont beaucoup d'ambition pour cet événement, populaire et fédérateur.

Alors je vous propose une petite visite dans les 2 halls de joueurs, entre un tournoi de LoL sans Lolies, de Trackmania, de Shootmania, de l'incontournable Call of Duty, et du très remarqué SMITE. Coté lourd très lourd et encombrant signalons également les joueurs de Flight Simulator et de World of Tanks. L’événement prenant une ampleur INTERNATIONALE, vous êtes également nombreux à suivre les finales mondiales de la saison 1 des WCS 2015. j'éspère que cela vous donnera l'envie de venir l'an prochain...

http://www.gamescom-cologne.com/en/gamescom/home/index.php

http://www.parisgamesweek.com/

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 13:00

Qui dit Gamers Assembly, dit ouverture inaugurale sur la grande scène centrale. Qui dit donc monter sur scène, arriver sous les applaudissements, être interviewé par Désiré afin de présenter le stand CNAM ENJMIN Gobelins et les travaux des étudiants. Cette année j'ai joué en duo avec la complicité de Françoise Le Vézu directrice du CNAM Poitou-Charentes. Un moment intense et bref pour en quelques secondes montrer le dynamisme et la créativité des écoles et des étudiants et combien la région Poitou-Charentes est un foyer de création d'entreprises numériques. Le plus simple était de vous faire vivre ce moment de l'intérieur que j'ai directement filmé sur scène avant le discours de Monsieur le Maire, du compte à rebours et du feu d'artifice de lancement... La GA Go Go Go...

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 22:04

Demain 11h ouverture officielle de la GA 2K15.

En voici les coulisses à J-1, avec sa nouvelle arène.

Ses deux salles géantes.

Son bar qui voit double.

Ses joueurs qui s'installent... à demain 11h

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 07:43
Gamers Assembly 2K15

Samedi 4 avril, c'est le lancement de l'édition 2015 de la Gamers Assembly de Poitiers. J'ai le grand plaisir d'y retrouver, mes amis gamers, mes étudiants IDE, CNAM  ENJMIN, les tournois de jeux vidéo, de monter sur scène et d'assurer une conférence sur le thème "Le Musée comme nouveau terrain de jeu". Le monde des Musées n'a pas attendu les joueurs de jeux vidéo pour plonger en plein dans l'ère du Numérique. Depuis 1992, entrée des Musées dans le grand bain du digital avec les bornes interactives et les CD-Rom, les musées ne cessent d'innover et de proposer de nouvelles immersions interactives et ludiques. Lunettes immersives, parcours ludiques, jeux vidéo, serious-gaming, transmedia, reconstruction 3D, objets connectés, réalité augmentée, etc. sont autant d'expériences nouvelles séduisantes pour tous les publics.

 

 

Gamers Assembly 2K15

A cette occasion, je parlerai du Jeu Médelia produit par l'Institut du Monde Arabe et réalisé par Pinpin Team. Je présenterai deux projets que je coache pour le compte de CapDigital, financé par la Région Ile de France dans le cadre de l'Appel à Projet Prototype Technologique présenté à Futur en Seine, comme le Musée à Réalité Alternée de Furet et Company et Mobimusée de Tralalère. Enfin je montrerai le jeu OFabulis qui démontre que le monde des Musées a très bien intégré le langage et l'univers du jeu vidéo.

 

http://www.gamers-assembly.net/fr

http://www.ofabulis.fr/

https://www.pinpinteam.com/evenement-sortie-du-jeu-medelia/

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 13:27
Ceci est une révolution Digitale...

Ceci est une révolution Digitale...

L’adjectif digital en français signifie « qui appartient aux doigts, et se rapporte aux doigts ». Il vient du latin digitalis, « qui a l’épaisseur d’un doigt », lui-même dérivé de digitus, « doigt ». C’est parce que l’on comptait sur ses doigts que de ce nom latin a aussi été tiré, en anglais, digit, « chiffre », et digital, « qui utilise des nombres ». On se gardera bien de confondre ces deux adjectifs « digital », qui appartiennent à des langues différentes et dont les sens ne se recouvrent pas : on se souviendra que le français a à sa disposition l’adjectif numérique.

Les digitales forment le genre Digitalis, environ vingt espèces de plantes herbacées.

Les digitales forment le genre Digitalis, environ vingt espèces de plantes herbacées.

Digital est donc un faux ami, comme l'est « cave » pour grotte et « pain » pour douleur. Nos amis britanniques passés maître dans l'art du « french bashing », prennent un malin plaisir à rependre les petits français qui bêtement confondent confidence avec secret. N'en déplaise aux grincheux mais le toucher rectal est digital...

http://www.academie-francaise.fr/digital

Ceci est une révolution Digitale...

Ceci est une révolution Digitale...

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 16:48

Pas de jaloux, après la WebNight de mes étudiants de Poitiers, c'était au tour de mes étudiants de Sorbonne en conseil éditorial, de relever un autre défi. Il s'agissait pour eux, de proposer en un temps contraint, une politique éditoriale print et numérique pour un client dédié et présent, lors de la présentation de l'offre. Je retiendrai un projet, celui de la médiatisation du concours d'architecture élémentaire pour le compte d'Algeco. Ce projet est illustratif du travail des étudiants, car il s'agissait pour la médiatisation du concours d'architecture : de contribuer à relancer un concours qui a atteint un palier, le renforcer comme outil stratégique pour l'entreprise, faire vivre l'événement. Seront notés, la compréhension des enjeux et des cibles, la capacité à affirmer un parti-pris éditorial et à le tenir, la créativité, la prise en compte des questions d'impact et de diffusion et le réalisme du projet. Bravo aux quatre équipes, encore vierges à leur entrée au master.

 

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 12:11
La WebNight en un seul post 

Une WebNight, c'est deux promos M1 et M2 en Webmaster éditorial, six équipes en concurrence, une équipe de promotion Twitter, Facebook, youtube, un Scrum Master, un responsable logistique, un serveur, des centaines d'aphorismos, un amphi Descartes, 24 heures non stop, un réfrigérateur, une mascotte, trois cafetières électriques, dix kilos de bonbons, un karaoké géant à minuit, un tournoi Fifa, un jury et un Président de jury... et pas de raton laveur.

 

La liste des posts à consulter et diffuser

 

WebNight Edition 2015

Le Sujet de la WebNight Edition 2015

Scrum Master WebNight 2015

WebNight Appétit

Rétrogaming à la WebNight

C'est quoi une WebNight ? making-off

Les projets en présence

WebNight Linéa

WebNight Karaoké

Le site Web de la WebNight

La WebNight fait Dodo

Présentation des 6 projets

Le Jury de la WebNight 2015

 

A l'année prochaine pour l'édition 2016 et un autre sujet...

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 13:06

Philippe Mulnet, architecte, membre de la Maison de l'architecture Poitou-Charentes et président du Jury de cette édition 2015 de la WebNight est venu annoncé les résultats. Après délibération, très difficile entre plusieurs projets de grande qualité, les 6 membres du jury ont decernés le premier prix, au projet proposé par l'équipe "50 shades of Web". Encore bravo, à toutes les équipes, pour leur professionalisme, leur convivialité et leur créativité. Rendez vous l'année prochaine...

http://www.mdapc.fr/

 

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 09:22

Voici la présentation des 6 projets. Commençons par le projet présenté par l'équipe des « Gros Bonnets » en tenue Corportate. Un projet catalogue qui se veut la suite de l'exposition, avec un diaporama visuel et un découpage par départements. Un projet classique, qui se présente sous la forme de billets. L'interface est propre sans surprise en cohérence avec la demande.

Le projet ArchiKids, joue l'originalité à la destination des enfants du primaire et de leur enseignants. Une interface claire et inventive sous forme de croquis pour mettre en avant l'architecture des bâtiments avec une dimension collaborative pour permettre aux enfants de dessiner leur propre école.

Le groupe suivant dont le nom m'a échappé tant le jeu de mot était abscons, et donc j'ai préféré retenir l'interface en losange qui de fait donna son nom au projet. Le projet propose une interface en totale cohérence avec l'exposition, dont ce site aurait pu être le site officiel, plus que le site d'après ? Un très gros travail de codage, sans utilisation de CMS, pour une navigation originale et plaisante.

Parce-que cette équipe n'était composée QUE de 3 filles, leur surnom fut « Kamikaze ». Pourtant leur travail de gamification avec la perspective de jouer à l'architecte. Le travail autour du sujet fut très appréciable avec un gros effort de recherche à destination d'un public éclairé mais pas expert au détriment peut être du rendu.

Le projet suivant présenté par l'équipe Justin Pinpin est illustrative d'une WebNight. Si la répartition du temps des 24 heures de la WebNight se fait entre 80% de travail et 20% de détente, cette équipe a choisi d'inverser le rythme avec 80% de FIFA et 20% de travail. Après tout pourquoi pas, une très bonne idée bien mise en scène et promptement réalisée peut convaincre un commanditaire. Nous verrons ce qu'en pensera le jury...

Un projet qui joue sur le Whaouh, présenté avec talent par l'équipe des « 50 shades of Web ». C'est la visite virtuelle et l'image panoramique qui servent d'attrape-mouche pour ce beau projet de découverte des lieux architecturaux emblématiques de Poitou-Charentes.

Enfin un jury, pinailleur à souhait qui bien que se défendant d'être « académique » passera son temps à rentrer dans les détails en oubliant parfois l'objectif final. Comme à chaque fois, c'est le Président du jury qui aura le dernier mot et qui fera la synthèse entre la demande, l'objectif et la qualité du projet.

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 02:57
Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 02:39

Rémi et Lucas avaient pour mission cette année de mettre à jour le site de la WebNight. Modernisé, amélioré et surtout complété des éditions précédentes, le nouveau site de la WebNight est disponible en version responsive. http://webnight.fr/

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article