Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eric Leguay, ma vie numérique

Le présent n'est que le futur passé...

Vous avez dit Big Data ?

FaceBookType02.jpgL'aventure FaceBook et la paranoïa qui s'en est suivie, cette semaine, a mis en lumière ce que nous redoutions tous ; que deviennent nos données une fois saisies sur la toile ? Car voyez-vous depuis 1994 où nous numérisons tout et n'importe quoi, nos données numérisées sont stockées dans d'immenses serveurs, sans que parfois nous ne le soupçonnions. Alors quand un matin resurgit des profondeurs un vieux message, c'est la panique à bord, un peu comme croiser dans la rue un vieil amour de jeunesse, ou un ancien collège détesté . Faudra-t-il demain nous imposer de faire le ménage de printemps numérique, quand dans la vie matérielle, nous gardons encore notre Doudou ou nos dessins d'enfants ? Devrons nous payer pour conserver ou pour détruire nos données ?

big-data03.JPGComme on aime le faire remarquer à Zezette épouse X, « Oui ça évidemment, on vous demande de répondre par oui ou par non alors ça dépend ça dépasse. » et là cela ne dépasse plus ! cela déborde !. Le volume de données collectées par les entreprises, les institutions et les particuliers donne déjà le vertige et ce n'est que le début. Imaginez la production numérique d'une famille occidentale de 4 personnes durant toute une vie et déjà plusieurs Zéta octets seront conservés alors qu'il y a un siècle à peine, le souvenir d'une arrière Grand-Mère se résumait à des tasses ébréchées, quelques photos jaunies et une vieille armoire normande.

big-data04.jpg

L'esprit humain efface plus rapidement de sa mémoire les activités jugées sans importances, plus rapidement que le Web qui lui ne détruit rien. Alors que nous sommes incapables de nous souvenir du contenu de notre assiette de la semaine passée, le Web est capable de vous ressortir un commentaire rédigé il y a 10 ans. Ainsi est né le Big Data dont la simple évocation dans un dîner mondain vous propulsera au sommet de la « Modernitude ». Plus sérieusement, il s'agit pour nos sociétés de mieux gérer, conserver, et exploiter toutes ces données de sources hétérogènes. Ma visite chez InterSystems un éditeur de gestion pour BigData fut particulièrement instructif. Car dans le BigData, ce n'est plus le stockage qui pose problème mais l'accès, la recherche et l'exploitation, si possible en temps réel.

big-data02.JPGLa vraie innovation, encore timorée, dans la gestion du Big Data est la recherche en langage naturelle sur données non structurées et délocalisées. Pour faire simple, c'est la recherche avec des questions en langage simple, dans des bases de données multiples le tout consulté en mobilité. Un peu comme avec SIRI, qui pour l'instant fait plus rire que trouver l'information . C'est cette voie que nos données emprunteront bientôt. Demain vous demanderez à votre tablette de vous montrer toutes les photos et vidéos de vos enfants sur la plage, et au boulot de ressortir tous les mails de demandes d'augmentations faites à vos supérieurs. Alors en effet comme dans les « Experts » nous retrouverons la marque d'une voiture ainsi que son historique, et son dernier propriétaire rien qu'en analysant une écaille de peinture rouge.

 

Pour tout savoir sur le BigData

http://pro.01net.com/editorial/538884/big-data-entre-reelles-avancees-recyclage-et-mythes/

 

Un éditeur de solutions BigData

http://www.intersystems.fr/page/fr/solutions.html

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Le big data offre la possibilité aux dirigeants et aux managers de mesurer, de manière très précise, les activités d’une entreprise. Cette prise directe d’information sur l’état de l’entreprise a un effet immédiat sur la prise de décision. je vous recommande la Formation la plus connue sur le web Marocaine de Big Data: https://www.mindtechub.com/formation-bi-big-data.html
Répondre
R
<br /> Merci pour cet article plein de promesses pour l'avenir.<br /> <br /> <br /> Toutefois, les contre-feux sur les "big data" ne sont-ils pas les questions d'anonymat, de vie privée et de droit à l'oubli ?<br />
Répondre