Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eric Leguay, ma vie numérique

Le présent n'est que le futur passé...

L'Arche de la Virtualité Augmentée

ARCHE.jpg

Bon d'accord, j'ai encore enclenché ma machine à remonter le temps, pour me projeter dans les années 80. Les années divines, où les chanteurs chantaient déjà faux, Drucker était encore à la télévision et où les premiers jeux vidéos nous émerveillaient. Parmi la galaxie de Pixel, un jeu surclassait tout les autres : Space Invaders. Sans doute dans la vague du succès de Star Wars, nous rêvions tous d'être Luke Skywalker au commande d'un X-wing. Pourtant ce jeu était très simple puisque le principe est de détruire des aliens au moyen d'un canon laser en se déplaçant horizontalement sur l'écran. Cette simple destruction d'aliens pixelisés nous conduisait directement dans l'hyper-espace grâce à l’hyper-propulsion. Nous y étions vraiment et le bruitage aidait déjà à l'immersion.

Enjmin-2012-03.jpg

Le rêve le plus fou était d'imaginer avoir un jour son propre chasseur dans son salon, mais là à part l'attraction Star Wars de Disney, rien ne laissait croire que ce rêve ne se réalise un jour. S'évader de la sorte dans un imaginaire interstellaire, restait inaccessible et un peu enfantin l'âge de la maturité venant. Alors quand l'affiche indiquant le recrutement d'une armée par la Fédération de l'Arche, j'ai sauté le pas, j'ai enfilé ma combinaison, j'ai rampé dans la tourelle, j'ai ajusté le fauteuil et j'ai rejoins l'hyper espace pour protéger mon destroyer. Vous ne me croyez pas ? Regarder les vidéos, j'ai vécu cette expérience d'immersion interactive en virtualité augmentée, grâce au mini projet d'un groupe d'étudiants de l'ENJMIN.

 

 

Vue de l'extérieure, l'installation est impressionnante, avec ces quatre vidéos projecteurs, son drap circulaire tendu, ces enceintes surpuissantes, son PC de concours et son fauteuil motorisé. C'est clair, une telle installation est encore difficilement imaginable dans son salon. Patience, il n'y a que 30 ans tout ceci était encore plus inimaginable que l'invention du convecteur temporel par le Doc. La pièce est assombrie pour amplifier l'effet, et nous écoutons attentivement les directives du commandant accessoirement chef du projet avant d'embarquer. La première équipe décolle et le spectacle vu de l'extérieur semble déjà nous combler d'impatience. Cela vibre, tremble, éructe et finalement ne fait qu'amplifier notre impatience de bondir à l'intérieur.

 

 

Notre tour arrive, l'embarcation bien qu'éphémère se réveille au clic du commandant. La chaise issue d'un bricolage suédois, remplie son office de rotation à 360°. La tourelle est en place, l'espace apparaît. Nous sommes à l'intérieur, il fait très chaud, je n'en crois pas mes yeux. Là, c'est le choc, le son, criant de vérité, immédiatement immersif, il nous transporte, il nous chavire. Les commandes en main, vous prenez instinctivement vos marques, prêt à décoller, prêt à shooter. Nous avons décollé, nous sommes prêts à combattre, le ciel étoilé est saisissant et le crépitement des canons lasers fait trembler la cabine. Tout y est, immersion, ambiance, réalisme, projection, pour une jeu de simulation de salon à la virtualité augmentée.

Enjmin-2012-04.jpg

Voilà, j'ai « kiffé grave », ce voyage dans le futur, la réalisation d'un rêve de gosse. Alors nous sommes sortis de notre tourelle, nous avons reposé le joystick, éteint la Wiimote et rangé le fauteuil motorisé. Les vidéos projecteurs, ne diffusent plus que le bureau Windows et les enceintes se sont tues. Mais dans 10 ans, dans 20 ans, dans 30 ans, cette expérience sera banalisée, dans votre salon, car l'immersion est l'enjeu majeur des futurs blockbusters. Pour l'instant la 3D pallie à l'immersion totale, mais demain, notre salon sera notre tourelle, notre terrain de jeu...

 

http://www.space-invaders.com/

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article