Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 18:46
Welcome Big Data Paris

Welcome Big Data Paris

Quand Paris accueille les données, Paris est plus accueillant qu'avec ses touristes. Deux journées sont consacrées au Big Data et aux données massifiées, au Palais des Congrès, le Temple habituellement dédiée à Chantal Goya et Mireille Mathieu. Tout ce que la planète Data compte de Data Scientist et de Gourou du Data Mining sont ainsi réunis pour discuter, échanger, prophétiser. Il y encore 5 ans, le Big Data était considéré par ses promoteurs comme le pétrole du XXIeme siècle tant il devait révolutionner, notre société de l'information et de la communication. TOUT devait générer et être géré via le Big Data. La diffusion massive du Smartphone, comme espions personnels de nos vies mornes et l'ensemble des capteurs dissimulés dans nos Smart-Cités grises devaient rendre nos vies toujours aussi mornes mais fluides et nos achats récurant rusés et fidélisés.

La Jungle du Big Data

La Jungle du Big Data

Objets connectés avez vous donc une âme ? pour scruter, compter, analyser, détailler, enregistrer, en temps réel, chacun de nos gestes, de nos pas, de nos pulsations cardiaques, de nos passages au tourniquet du Métro, sur le périphérique, de nos selfies, de nos recherche Google, de nos messages envoyés, des vidéos regardés, d'achats compulsifs, de photos volées, de jeux interdits. Toutes ces données souvent inutiles qui encombrent les serveurs, consomment une énergie folle, et représente ce Big Data si rentable à exploiter pour nos experts. Masse informe et binaire, ces Datas deviennent Smart après extraction et exploitation par des entreprises du numérique dont la fonction primaire est de rendre visible et lisible ces données brutes, cette masse informe. L'alphanumérique étant par essence binaire, nos magiciens numériques les transforment en jolies écrans infographiés et courbes stylisées.

Data gueule ?

Data gueule ?

Me voici donc cinq ans après cette révolution et cette transformation numérique au sein des données dans un salon bien physique à récupérer des tonnes de papiers et des stylos en goodies en écoutant me vanter le futur radieux de la Smart et Fast Data. Beaucoup d'extracteurs de données, de data visualiseurs, d’écoles d'ingénieurs et d'agence conseils en tout genre, démontrant sur écran le bien fondé de l'interopérabilité des données. Quelques exemples dans la santé, la grande distribution et surtout la banque et l'assurance qui ont bien compris l’intérêt de nous scruter, reprenant à leur compte leur secret bancaire. Toutes ces données sur nos vies d'homme simplifié sont croisées recroisées, vendues et revendues pour anticiper en temps réel nos gestes et nos usages, nos goûts et nos incertitudes.

Data addict

Data addict

La vraie révolution est avant tout verbale et rhétorique avec l'explosion et la profusion d'un verbiage hermétique pour le néophyte mais tellement segmentant pour frimer dans un dîner mondain. Dans cette Data Jungle difficile de s'y retrouver entre Business intelligence et décloisonnement des silos informationnels, entre Monitoring dynamique et Collaborative Data qu'à la fin il vous faudra une boussole de Data Scientist. Nous ne sommes qu'au tout début de l'exploitation de ces données, car l'ensemble des grands intervenants de Google, Dassault System, SAP à Oracle préparent activement la gestion des données qui seront nécessaires aux voitures autonomes, pour nous déplacer pendant que nous regarderons notre série préférée sur NETFLIX conçues et réalisées en croisant les données des spectateurs occidentaux.

Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel
Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel
Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel
Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel
Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel
Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel
Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel
Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel
Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel
Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel
Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel
Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel

Si le Big Data est numérique et virtuel, ce salon était physique et matériel

Partager cet article

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article

commentaires