Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 17:57
Une d'un journal de Tokyo annonçant la victoire de Trump

Une d'un journal de Tokyo annonçant la victoire de Trump

Il est des dates, dont on se souvient toute sa vie, comme le 11/9, et puis le 9/11. Date sympbolique lorsque vous vous trouvez à Tokyo et qu'un séisme politique de magnitude 9 se déclenche au États Unis. Voici donc que la démocratie de la plus grande puissance économique et militaire a choisi comme Président des États Unis, un milliardaire à la coiffure improbable et au discours outrancier. On nous avait pourtant promis juré que cela n'arriverait jamais. Nous sommes à la fois fascinés et ahuris, nous autres qui avons successivement choisi Sarkozy et Hollande ou Berlusconi pour nos voisins transalpins. Ce n'était donc visiblement pas le choix ni des médias, ni des chancelleries et son élection, nous affole alors que n'étions pas invité à voter.

Luna Parker Tes états d'âme Eric

Je ne suis pas Américain, ni Démocrate et ni Républicain car un peu des deux à la fois, mais à voir la longue liste de casseroles d'Hillary Clinton, et la populisme de Donald Trump, j'aurai bien été en peine de choisir. Mais voilà, ce n'était pas à moi de voter, mais aux électeurs Américains. Mais qui sont-ils ? Qui connaît les Américains ? Visiblement ni les sondeurs, ni les politiques, ni les médias Américains eux même. Car pour parler en connaissance de cause, encore faut il connaître son sujet. J'ai été aux États-Unis, j'ai travaillé avec des Américains, j'en ai rencontré beaucoup, côtoyé des start-up, vu du pays, bu des bières dans des « TGIF », fait des « Hi5 », travaillé avec eux, fait des salons, fait des « BBQ party », j'ai même des amis, mais pour autant est ce que je connais les Américains ?

Un New-Yorkais

Un New-Yorkais

Comme beaucoup de Français, quand nous parlons des Américains, notre champ de pensée se limite aux New-yorkais et aux Californiens. Comme Paris n'est pas la France, New-York n'est pas les USA. En fait nous n'en connaissons rien, ceux qui nous en parle à longueur de plateau comme Christine Okrent ne fréquente que le Hilton de Manhattan et BHL est resté coincé à lecture de Tocqueville. Posez la question autour de vous ? Et vous découvrirez que nous ne connaissons qu'un pays imaginaire, vanté dans des publicités, des parc d'attractions, des sites Web, des marques, des Blockbuster et des séries télés. Qui connais le Minnesota ? Qui a déjà été dans le Delaware ? À part moi. Comment vit-on dans l'Oregon ? Le Minnesota ? L'Abraska ? Le Wyoming ? L'Ohio ? Que celui qui a déjà passé ses vacances dans ces états lève la main...

Une New-Yorkaise

Une New-Yorkaise

En fait nous n'en connaissons rien, et lorsque ces gens votent ce n'est pas du Katy Perry qu'ils écoutent mais bien de la Country que nos belles-sœurs adorent imités dans des chorégraphies campagnardes sans ne jamais y avoir été. L’Amérique est plus visible dans des films comme Fargo, Happiness ou Little Miss Sunshine que dans Captain America. Nous rêvons tous à un pays qui n'existe pas, qui n'a jamais existé qui vote un jour Bush, puis Obama et Trump. D'ailleurs pour les Américains, nous n'existons même pas, alors à quoi bon se lamenter. Alors que se profilent nos élections présidentielles, la modestie s'impose, connaissons nous nous même ? Je pense que je vais retourner en Asie, boire une Kirin...

Partager cet article

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article

commentaires