Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 14:20
Le Schmilblick a 70 ans

Le Schmilblick a 70 ans

Non je n'en parlerai pas, c'est dit et juré, je ne reviendrai pas sur cet été pourri et ce flot de débats tous aussi déjantés les uns que les autres. Voilà c'est dit, je n'en parlerai pas, ne comptez pas sur moi pour commentez cela. Le Schmilblick ne passera pas par chez moi. Comme moi sans doute cela a dévasté votre été, déjà bien entamé par les attentats. Il ne manquait plus que ces polémiques stériles. Ces milliers d'enfants courant sur les plages à la recherche du Schmilblick, tandis que d'autres affalées sur le sable comme de grosses otaries, déguisées elles même en Schmilblick géant, verbalisées par les gendarmes de Saint-Tropez. S'en fut assez, tous les ministres en ont parlé, certains même la veille de la rentrée pour interdire le Schmilblick dans les cours de récré, comme si la laïcité était en danger.

Schmilblick on the beach

Schmilblick on the beach

A peine le phénomène avait il commencé, pourtant retardé en France, mais déjà présent et visible en Australie, que TOUT ce que la France compte comme psychiatres, psychologues, pédopsychiatres, télévangélistes avaient un avis sur la question, sans jamais pourtant avoir vu de près ni même soulevé un Schmilblick !!! Nous étions en danger, notre belle jeunesse de France allait sombrer dans le chaos. Serge Tisseron l'avait bien prédit suivi en cela par Marcel Ruffo. Je vous dis TOUS les curés du numérique étaient de sortie dans leur beau costume de confesseur. Il ne faut pas chasser le Schmilblick sous peine d'un grand danger. Il ne faut pas s’arrêter sur l'autoroute ni dans les fourrés au risque d'en trouver. Le journal de 20H en fit ses gros titres, le premier Ministre en personne dénonça cet acte politique dégradant comparant le Schmilblick au sein dénudé de Marianne, quand d'autre n'y voyait qu'une allégorie.

Schmilblick on the beach

Schmilblick on the beach

Allégorie ? Allégorie ? Est ce que j'ai une tête d'allégorie ? Fallait-il légiférer sur le Schmilblick ? L'interdire ? Le tolérer ? Ou juste le pourchasser ? Il n'y a bien que Nadine Morano pour ne rien en dire. Elle qui lutte contre le grand remplacement, ne se sentait déjà plus chez elle, avec ces dangers vidéos ludiques. L'ONU gronda la France de ne point tolérer ce « petit itsi bitsi tini ouini, tout petit, petit, Schmilblick » alors qu'elle même ne faisait pas grand chose pour lutter contre l'intolérance. La réputation du pays déjà bien amoindrie en prit un sérieux coup, des manifs, des arrêtés municipaux, jusqu'au conseil d'état, mais le Schmilblick ne passera pas. Emballement médiatique, pression politique, les ingrédients d'une explosion sociale étaient réunis, chaque Dimanche midi, les familles réunies se déchirèrent simplement au moment d’évoquer le Schmilblick. Les plus libertaires voulaient laisser faire quand les plus rigoristes voulaient légiférer, contrôler, arrêter, bannir le Schmilblick.

Le VRAI Schmilblick méfiez vous des imitations...

La tempête ne se calma qu'avec la fin des vacances quand les plages se vidèrent du Touquet à Cannes. La rentrée des classes et ses dernières dispositions ministérielles achevèrent le déclin de la chasse au Schmilblick. Sans doute jusqu'à l'été prochain, ou aux élections, on reparlera de ce débat sans fond. « Non, alors s'il vous plaît ! Je rappelle que le Schmilblick est un jeu, je rappelle que le Schmilblick est un œuf et un œuf ne fait pas de politique, allons voyons ! Hein ? Mais non, je l'ai pas dit...» Bonne rentrée à tous...

 

Libre à vous de remplacer le mot «Schmilblick» par Burkini ou Pokémon Go...

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article

commentaires