Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 12:51
Les yeux plus gros que le Monde

Les yeux plus gros que le Monde

Cette semaine, Black M aka Black Mesrimes aka Big Black M aka Black Shady aka Black Stifler aka Black Luigi a eu l'occasion de faire les gros yeux. C'est normal c'est un peu sa marque de fabrique et au sein du collectif « Sexion D'Assaut », faire de la provocation et de l'insulte son credo. Il en est ainsi, pour exister un certain « Rap français » joue de l'intolérance et de la vulgarité comme positionnement marketing et comme attractivité juvénile. Taper sur les flics, les juifs, les filles, les homos c'est si facile et fait tant rire dans les téci du 9.3. Pourvu que le Céfran ou Roumi, les kouffars et les Youpins comme le dit si bien Black M soient choqués, c'était l'intention. Après tout, nous sommes tous des mécréants et notre liberté de penser et d'être aussi tolérant devant autant de bêtises nous honorent.

Si Brassens fustigeait la religion et l'ordre établi, si Gainsbourg fit hurler les militaires et si Brel se moquait des Flamingants, au moins ils avaient du talent. Ici paroles et musiques sont souvent indigentes, même Joey Starr de NTM le dénonce. Je vous laisse lire et découvrir ces tombereaux d'injures ainsi proférées, ce que visiblement, la ministre de la Culture n'a pas fait. Le tout est volontairement largement inaudible mais les textes sont accessibles sur internet. Qu'importe après tout, il en faut pour tous les goûts et visiblement cela fonction à plein régime, concerts bondés, clips en boucle et successions de prix, font que ce style musical est installé dans notre quotidien. C'est sans doute par excès de jeunisme à la recherche d'une modernitude fanée, que des élus mal inspirés se sont imaginés, de nouveau plaire à leur jeunesse qu'ils ont abandonnés, en invitant à coup de millions le rappeur qui a déjà les yeux plus gros que le Monde.

Affiche du concert de Poitiers avant annulation

Affiche du concert de Poitiers avant annulation

C'est ce pari que fit Poitiers ma ville de cœur en invitant le rappeur aux frais du contribuable, pour le concert annuel gratuit. Cette ville humaniste, paisible, ouverte, tolérante, universitaire, ne pouvait pas rester de marbre devant l'affront d'une telle venue. Rapidement la contestation enfla, « Poitiers ne veux pas de Black M », une pétition fut lancée, des amis, des connaissances, des étudiants, et moi même ont largement relayés et signés. Point d'extrémisme dans le propos, ni de chasse aux sorcières, ni même de politique, qu'un concert payant organisé dans une salle de concert était tout à fait le bienvenue, mais l'affront d'un concert d'un rappeur intolérant de plusieurs milliers d'euros payés par tous les contribuables devenait intolérable. La municipalité répliqua en parlant d'éclectisme, certes dans la médiocrité mais éclectisme quand même, après Nolween Leroy et Kendji Girard, nous tombions encore plus bas.

Une pétition lancée à Poitiers

Une pétition lancée à Poitiers

Puis ce fut au tour de Verdun, qui pour clore la semaine des commémorations officielles du centenaire de la bataille, choisit de façon très déplacée et saugrenue Black M. A 80 000 euros de cachet, il accepta pour faire la scène, « Qu’ils aiment ou pas ma musique : on va s’amuser » les familles de poilus ont du apprécier. Mais voilà, l'extrême droite jusque là très discrète ne connaissant même pas l'existence de ce rappeur, se réveilla, et fit son cheval de bataille de l'annulation du concert. Pourtant la pression venait de TOUS les bords politiques et pas seulement de l'extrême droite, pour faire annuler ce concert, là encore payé par le contribuable. J'aurais aimé être « petite souris » pour connaître le processus de choix d'une personnalité aussi clivante ? Mais la raison l'emporta, le concert sera annulé, non pas grâce au FN, mais surtout à cause d'un dépôt de plainte de la famille d'un poilu.

Double peine à Verdun, la bataille et Black M

Double peine à Verdun, la bataille et Black M

Morale de l'histoire, qui me conduit à prendre la plume numérique ce matin, c'est qu'en un tour de main, toute critique et toute contradiction de sa venue au frais du contribuable était immédiatement dénoncé comme du fascisme, du racisme et de l'extrémisme. Oui vous lisez bien, le simple fait de se plaindre des propos haineux du personnage est: "du racisme". Nous étions, bien malgré nous assimilés à la « Fachosphère ». Le point Godwin était atteint et la réponse du rappeur habituellement habitué à vomir sur tout ce qui bouge, ne fit qu’amplifier les choses. Au lieu d'excuses publics sur ses textes polémiques, il fit appel à ses aïeux très respectables mais bien étrangers au contenu de sa verve. Lui qui aime faire les gros yeux, devenait la pauvre victime incomprise de la haine qu'il avait semé. Il peut d'ailleurs venir quand il veut à Poitiers et donner un concert payant pour ses fans, il sera toujours le bienvenu. A 50 ans passé n'ayant toujours pas décidé de devenir ni raciste, ni extrémiste, je continuerai donc à demander l'annulation de son concert gratuit de Poitiers payé par les contribuables, au nom du respect, de l’humanisme, du bon goût et de la tolérance.

La réponse angélique et victimaire

La réponse angélique et victimaire

Partager cet article

Repost 0
Publié par eric Leguay
commenter cet article

commentaires